ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie a changé selon Gunter Gloser

 
Au terme de sa visite en Algérie, le ministre allemand délégué au ministère fédéral des Affaires étrangères, Gunter Gloser, a affirmé que le pays hôte a changé et qu’une fois arrivé en Allemagne, il encouragera les allemands à visiter et à investir en Algérie.
mercredi 26 avril 2006.

Gunter GloserInvité de la fondation Friedrich-Ebert et du centre El-Khabar pour les études internationales, Gunter Gloser a souligné, hier, avoir noté du côté algérien un désir d’approfondissement des relations bilatérales avec l’Allemagne, notamment sur le plan économique, et assure qu’il se chargera de transmettre le constat de changement de la situation en Algérie à ses compatriotes allemands. A ce sujet, il prendra pour exemple La Casbah qu’il a trouvée en meilleure situation qu’il y a cinq ans.

« Je suis venu vous écoutez, voir quelles sont vos espérances pour vous apporter conseil », indique Gunter Gloser en répondant à des questions à l’issue d’une conférence qu’il anima au siège de la fondation Ebert sous le thème « La chancelière Merkel et la politique de la grande coalition en Allemagne - changement de cap ou continuité ? » Le ministre allemand précise que le gouvernement de coalition préconise une politique de rapprochement et de coopération intense et de manière individuelle avec tous les pays du continent européen mais aussi avec les voisins immédiats de ce continent, c’est-à-dire les pays de la rive sud de la Méditerranée. « Le gouvernement fédéral aspire à renforcer davantage les relations de voisinage en plaçant en première position l’élaboration d’une stratégie commune de lutte contre l’immigration en vue d’éliminer les raisons qui poussent les gens à quitter leurs pays d’origine », a-t-il dit.

Entendre par là, aider les pays du Sud à surmonter leurs faiblesses et à se développer afin de construire une barrière morale poussant les candidats à l’émigration à changer d’avis. Gunter Gloser plaidera pour l’appui au maintien de la stabilité intérieure dans ces pays. Notons que l’Allemagne assurera la présidence de l’UE en janvier 2007 et elle entend axer ses efforts sur la solidification des ponts de coopération en Méditerranée, notamment via la coopération bilatérale, en fidélité à l’esprit de paix et de stabilité tracé par le processus de Barcelone.

Synthèse de Souad, algerie-dz.com
D’après la nouvelle république