ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le nord de l’Algérie touché par les intempéries

 
Les intempéries qui ont touché le nord de l’Algérie ont causé la mort de plusieurs personnes et beaucoup de dégâts matétiels selon la protection civile qui a enregistré plusieurs accidents de la route et l’effondrement de maisons et de murs.
jeudi 27 avril 2006.

L'effondrement d'une maison à Laghouat a causé le décès d'un jeune de 22 ans.Hier, une fillette de 10 ans, emportée par les crues d’un oued à Douar Béni Amra, commune de Aïn Khadra, dans la wilaya de M’sila, a été repêchée morte par la protection civile. Dans la même wilaya, deux jeunes âgés de 18 et 20 ans, qui roulaient à bord d’une camionnette dans la daïra de Boussâada, ont été submergés par les eaux de l’oued Boussâada. Secourus, ils ont été transférés vers l’hôpital. A Oran dans l’ouest de l’Algérie, le changement de climat intervenu ces dernières 48 heures a vu la mobilisation des services de la Protection civile qui ont eu à intervenir dans pas moins de 25 opérations, notamment des effondrements partiels. Aucune victime n’est à déplorer, mais des familles ont dû être évacuées.

Par ailleurs, à la cité Kechida de la commune de Batna, le canal de l’oued en crue est sorti de son lit et plusieurs caves d’habitations individuelles et collectives ont été inondées. Plusieurs enfants n’ont pas pu se rendre, mercredi matin, à l’école et au lycée en raison de la perturbation de la circulation, notamment dans les parties sud et est de la ville, ce qui a incité quelques responsables à fermer leurs établissements. Pas moins de 63 mm de pluie ont été enregistrés hier à Batna et 53 à Barika, située à 60 km environ du chef-lieu de wilaya, un taux qui représente le tiers des précipitations annuelles de la wilaya. Ces averses, accompagnées de chutes de grêle, ont obligé l’aéroport Mostefa Benboulaïd de Batna à dérouter le vol de 18 h en provenance de Lyon (France) vers l’aéroport voisin de Constantine.

Encerclés par les flots de Oued Ouled Djihich, sur la route entre Batna et Sétif, près de la localité de Zana, plusieurs automobilistes ont été secourus mardi soir par les sapeurs-pompiers, apprend-on auprès de la protection civile. La maternité, le centre hospitalo-universitaire, l’ACTEL de la cité Chickhi, la CASNOS, les bureaux du rez-de-chaussée de la cité administrative ont été plus ou moins partiellement inondés, selon les informations recueillies auprès des divers services de l’administration locale.

Synthèse de Souad, algerie-dz.com
D’après la Quotidien d’Oran