ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Algérie-Grande Bretagne : coopération judiciaire accrue

 
L’Algérie et la Grande Bretagne ont signé plusieurs accords de coopération judiciaire qui concerneraient notamment l’extradition des criminels, affirme le ministre de la Justice, Tayeb Belaïz.
jeudi 27 avril 2006.

Tayeb Belaïz« Nous sommes actuellement en discussion avec la Grande-Bretagne pour la finalisation de quatre accords en matière judiciaire », a déclaré à l’APS, M. Belaïz, précisant que « l’équipe technique a pratiquement achevé ses travaux et qu’elle est arrivée à la mouture finale de ces quatre accords ». « Il reste, maintenant, à fixer la date de signature de ces accords », a-t-il ajouté. Une déclaration qui apporte des éclaircissements à deux grands dossiers judiciaires qui ont fait couler beaucoup d’encre : l’extradition en Algérie de Abdelmoumène Khalifa et celle des Algériens présumés terroristes qui se trouvent en Grande-Bretagne.

En effet, le ministre de la Justice, garde des Sceaux, a laissé la place à quelques points d’interrogation lorsqu’il avait déclaré dernièrement devant l’APN que le procès de Khalifa va avoir lieu en juillet tout en ayant déclaré, quelques jours avant, que « les discussions entre l’Algérie et la Grande-Bretagne sur l’extradition de Khalifa étaient en cours », sans donner de détails là-dessus. Avancer une date pour un procès dont l’accusé principal est « en fuite », mais dont la procédure d’extradition est en cours, cela suppose que l’Algérie est non seulement sûre et certaine de l’aboutissement d’une telle procédure mais sait également le délai maximal qu’elle prendra, estime un expert.

D’après Tayeb Belaïz, les 4 accords algéro-britanniques portent notamment sur les procédures réglementaires et judiciaires entre les deux pays, le commerce, la circulation des personnes et l’extradition de criminels. Il a estimé, par ailleurs, que les trois Algériens impliqués dans le détournement de près de 20 milliards de dinars au détriment de la Banque nationale d’Algérie (BNA) seraient extradés prochainement du Maroc. « La Cour suprême du Maroc a déjà rendu son verdict concernant cette extradition qui, cependant, doit obéir à certaines formalités administratives », a-t-il précisé.

Synthèse de Souad, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran