ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie boude la conférence UE-Afrique sur l’immigration

 
L’Algérie serait décidée à ignorer la conférence UE-Afrique sur l’immigration prévue en juillet au Maroc, et affirme qu’elle participera à la conférence de Tripoli sur les problèmes migratoires.
jeudi 27 avril 2006.

Chaque année, des centaines de migrants africains tentent de rejoindre l'Espagne à bord d'embarcations de fortune."L’Algérie a été invitée à ce titre et nous lui avons fait part de notre souhait qu’elle puisse être représentée", a déclaré lors d’un point de presse le porte-parole du ministère, Jean- Baptiste Mattéi.

Cette conférence "doit conduire à mettre en place un partenariat sur les questions de migrations entre les pays placés sur les routes migratoires de l’Afrique centrale et de l’Ouest vers l’Europe", a-t-il souligné.

Alger entend ignorer la conférence prévue les 10 et 11 juillet chez son voisin et participer en revanche à une conférence ministérielle sur les problèmes migratoires les 5 et 6 juin à Tripoli sous les auspices de l’Union africaine (UA).

L’Algérie estime que la question de l’immigration ne peut être traitée que dans le cadre de l’Union africaine, de laquelle s’est retiré le Maroc car elle reconnaît la "République arabe Sahraouie Démocratique", autoproclamée au Sahara occidental annexé par le Maroc.

Paris et Madrid craignent que la tenue de deux réunions concurrentes fasse perdre de la substance à celle de Rabat, surtout si d’autres pays de l’UA décident de suivre l’exemple d’Alger.

La conférence UE-Afrique de Rabat est une initiative promue par l’Espagne, le Maroc et la France à la suite de la sanglante crise migratoire dans les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla (nord du Maroc), prises d’assaut à l’automne 2005 par des milliers de candidats africains à l’émigration.

Synthèse de Billal, algerie-dz.com
D’après Xinhua