ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie et le Maroc pour un avenir meilleur

 
L’Algérie et le Maroc étant des pays voisins et frères, sont appellés à trouver un consensus et travailler ensemble dans le cadre de relations amicales pour le bien des peuples algérien et marocain.
mercredi 3 mai 2006.

Larbi BelkheïrAprès s’être déplacé de Rabat jusqu’à Casablanca pour assister officiellement au grand derby maghrébin, l’ambassadeur d’algérie au Maroc, Larbi Belkheïr, était donc présent à la réception-dîner offerte en l’honneur de la JSK par le consul général algérien à Casablanca, Brahim Younès. Larbi Belkheïr aura agréablement surpris l’assistance par sa chaleur humaine et un sourire des grandes circonstances qu’on ne lui connaissait pas. Photos souvenirs avec des supporters visiblement ravis allaient presque nous faire perdre de vue que le successeur de Boualem Bessaïah au poste sensible d’ambassadeur d’Algérie à Rabat a la délicate mission de gérer aussi bien un rapprochement difficile avec le voisin marocain que d’être le garant de la position algérienne sur le Sahara occidental, tant décriée au royaume alaouite.

D’ailleurs, les médias marocains ne s’y sont pas trompés puisque après une accréditation express du palais royal, le 23 août 2005, en une journée, chose qu’aucun autre ambassadeur n’a obtenu, Larbi Belkheïr a été dépeint ainsi par le magazine Tel Quel : “le général algérien semble susciter beaucoup d’enthousiasme de ce côté-ci des frontières où on voit dans cette nomination un signal fort de la part du palais d’El-Mouradia et une volonté manifeste de reprendre langue avec le Maroc. C’est qu’il s’agit bien de la première fois dans l’histoire des relations entre l’Algérie et le Maroc qu’un décideur algérien se retrouve en poste à Rabat.”

Abordant le volet des relations bilatérales, l’ambassadeur algérien estime qu’elles “s’améliorent de jour en jour et en ce qui me concerne, je reste optimiste pour de meilleures relations encore entre nos deux pays. De toute façon, l’Algérie et le Maroc sont deux pays frères et voisins qui sont condamnés à vivre côte-à-côte et donc à s’entendre. Ni l’Algérie ni le Maroc ne pourront déménager un jour. Alors autant s’entendre et se respecter mutuellement.” De là à évoquer un rapprochement rapide dû au travail diplomatique au Maroc, l’ambassadeur se montre modeste : “J’ai toujours fait mon possible pour contribuer au rapprochement de notre pays l’Algérie que ce soit avec nos frères marocains ou avec d’autres pays.

Synthèse de Rayane, algerie-dz.com
D’après Liberté