ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Kabylie : la menace du cannabis

 
Confrontée au chômage des jeunes, la Kabylie fait face à l’apparition d’un nouveau phénomène néfaste qu’est la consommation de la drogue, particulièrement le cannabis.
dimanche 7 mai 2006.

La toxicité du cannabis serait supérieure à celle du tabac.La région de Larbaâ Nath Irathen a enregistré ces dernières années l’apparition d’un nouveau phénomène, ô combien destructeur : la consommation de drogue. En effet, au vu et au su de tout le monde, des jeunes et moins jeunes s’adonnent à fumer toutes sortes de joints, chose qui étonne les plus âgés qui n’ont jamais connu cela auparavant.

Ce phénomène, nouveau en Kabylie, touche la frange la plus sensible de la société : les adolescents. Ces derniers, et pour des raisons multiples, tels que l’échec scolaire prématuré, disputes familiales et manque de loisirs dans la région, trouvent en la drogue un refuge qui les détruits à petit feu.

Mais la question qui se pose est : sont-ils vraiment au courant des conséquences néfastes de ces pratiques ? La variété la plus répandue chez ces consommateurs est le cannabis, un stupéfiant qui fait partie des substances illicites définies par les conventions de l’ONU de 1961 et la convention de Vienne de 1971. Le cannabis est un psycho-dépresseur qui perturbe le fonctionnement du système nerveux central en provoquant une ébriété, en détériorant la vigilance, la mémorisation, les capacités psychomotrices et la perception du temps.

La consommation de la drogue entraîne une dépendance et peut avoir pour conséquence, en fonction des doses consommées et fréquences de consommation, la simple ébriété passagère et le déclenchement d’une psychose aiguë ou le passage à une consommation régulière (toxicomanie) avec à terme tous les risques encourus décrits ci-dessus. D’où l’urgence d’une campagne de sensibilisation des jeunes de Kabylie.

Synthèse de Kahina, algerie-dz.com
D’après la Dépêche de Kabylie