ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie réglemente les écoles étrangères

 
L’ouverture des écoles étrangères en Algérie sera désormais soumise à une nouvelle réglementation qui rendra obligatoire la signature d’une convention bilatérale avec le pays concerné.
lundi 15 mai 2006.

Elèves d'une classe de primaire.“Les conventions de création des écoles étrangères doivent être signées entre deux États, deux présidents, passées en Conseils des ministres et être ratifiées par les Parlements des deux pays”, a précisé le ministre de l’éducation nationale, Aboubakr Benbouzid.

Et d’ajouter que “les programmes enseignés aux élèves algériens dans les écoles étrangères doivent être compatibles aux programmes de l’éducation nationale”. Interrogé sur l’arrêt de la scolarité des élèves algériens de l’école saoudienne d’Alger, le ministre a indiqué qu’il n’existe, selon le ministère des Affaires étrangères, “aucune convention” entre l’Algérie et l’Arabie Saoudite dans ce cadre.

Il s’agit, a-t-il dit, “d’une signature entre deux responsables qui n’a pas force de loi”. Toutefois, le ministre a rappelé que ce genre de convention existe entre l’Algérie et la France, ce qui a permis, selon lui, l’ouverture d’un lycée français à Alger et d’une école algérienne à Paris.

Synthèse de Mourad, algerie-dz.com
D’après Liberté