ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Hugo Chavez en Algérie

 
La visite de Hugo Chavez en Algérie devrait permettre au président du Venezuela de discuter avec son homologue Abdelaziz Bouteflika des moyens de renforcer les liens d’amitié et de coopération multiforme entre Alger et Caracas.
mardi 16 mai 2006.

Hugo Chavez et Abdelaziz Bouteflika.C’est la troisième visite qu’effectue Chavez en Algérie, après celles d’août 2000, et d’octobre 2001, qui avaient permis de relancer la coopération bilatérale, notamment dans le domaine de l’énergie. Alger et Caracas avaient décidé d’insuffler une dynamique nouvelle à ces relations, dont les racines remontent à plus de 50 ans, en réunissant, dès le début de l’année 2002, à Alger, leur commission mixte de coopération. Les deux parties s’étaient engagées à réactiver « effectivement » l’accord de partenariat conclu en 1985, pour élever davantage le volume des échanges commerciaux qui étaient alors évalués à quelque 30 millions de dollars.

A l’issue des travaux de cette première commission mixte, les deux parties avaient signé un procès-verbal et un accord-cadre sur la coopération bilatérale dans les domaines de l’énergie, des mines, du commerce, de la communication et de la culture. Qualifiés alors d’« historiques » pour l’Algérie et le Venezuela, les résultats de cette rencontre avaient consacré l’ouverture d’« une nouvelle page dans les relations économiques à la hauteur des bonnes relations politiques existant entre les directions des deux pays qui aspirent au développement ». Les deux parties s’étaient engagées aussi à « rattraper le retard » que connaissait la coopération bilatérale et d’« accélérer la mise en place des moyens nécessaires pour mettre en oeuvre les accords signés ».

Dans le secteur de l’énergie et des mines, l’accord signé ouvrait la possibilité de réaliser des projets de prospection pétrolière et de liquéfaction du gaz entre la société pétrolière vénézuélienne et Sonatrach. Par ailleurs, l’Algérie et le Venezuela ont introduit, à travers la signature d’un accord-cadre, des amendements et de nouveaux mécanismes pour « faciliter » ces échanges entre les secteurs public et privé et « encourager l’investissement et le partenariat en matière d’industrie de transport, de tourisme et de pêche ». Pour sa part, l’Office algérien de la promotion des exportations (PROMEX) est lié avec la partie vénézuélienne par un accord sur l’échange d’informations et d’expériences ainsi que la promotion des exportations hors hydrocarbures.

Synthèse de Samir, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran