ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie célèbre le tourisme

 
La volonté de l’Algérie d’attirer les touristes se confirme avec la tenue du Salon du tourisme et des voyages d’Alger, inauguré hier par le ministre Nouredine Moussa.
mardi 16 mai 2006.

Le tassili au Sahara, un atout touristique majeure pour l'Algérie.La participation étrangère cette année s’est élevée à 23 pays présents avec 42 exposants. On citera parmi ces pays l’Italie, la France, la Grande-Bretagne, la Pologne, la Hongrie, la Grèce, la Serbie, la Turquie, le Sultanat d’Oman, le Yémen, la Mauritanie, l’Egypte, la Tunisie, le Maroc et le Pérou. La participation nationale est marquée par la présence de 216 exposants, dont 9 hôtels, 15 entreprises de gestion touristique, 89 offices locaux de tourisme, 36 agences de voyages et tours opérateurs et 22 entreprises commerciales industrielles.

Le thème choisi pour gratifier cette 8e édition est :« Tourisme, source de prospérité économique et de promotion sociale ». Ce thème est à lui seul un slogan qui illustre judicieusement l’importance du secteur du tourisme et son influence positive sur l’économie des pays qui lui accordent la place qu’il mérite. Avec ses 514 milliards de dollars de recettes générées par l’activité touristique en enregistrant 766 millions de touristes dans le monde en 2004, l’importance du secteur n’est plus à démontrer. Dans sa lettre au salon du tourisme et des voyages, le ministre du Tourisme estime que le parrainage de cette édition du Sitev par le président de la République démontre l’intérêt qu’il accorde personnellement au développement du tourisme en Algérie.

Le tourisme est de nature à favoriser le développement par ses effets multiplicateurs sur l’ensemble des secteurs de produits de biens et de services, tout en étant l’un des pourvoyeurs les plus dynamiques de postes de travail ». Qu’en est-il des moyens mis en œuvre pour relancer le secteur en Algérie ? Nouredine Moussa souligne que les difficultés rencontrées dans l’opération de réhabilitation des infrastructures hôtelières ont été aplanies, et qu’aujourd’hui, l’intérêt est porté entre autres priorités sur le lancement de chantiers portant sur des études relatives au schéma directeur d’aménagement touristique, à l’actualisation du bilan thermal et au tourisme des nationaux.

Synthèse de Kahina, algerie-dz.com
D’après la nouvelle république