ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le roi d’Espagne bientôt en Algérie

 
Le roi d’Espagne, Juan Carlos, sera prochainement en Algérie, invité par Abdelaziz Bouteflika à l’occasion de la visite du président algérien à Séville.
samedi 20 mai 2006.

Le roi Juan Carlos et la reine Sofia d'Espagne.Le président de la République, M.Abdelaziz Bouteflika, a adressé hier, un message de remerciements au roi Juan Carlos Ier d’Espagne. « C’est donc avec le plus grand plaisir que je participe à l’hommage que toute l’Espagne veut rendre à ce digne fils du Maghreb qui, dans une grotte de Frenda, en Algérie, a écrit son oeuvre monumentale des « Prolégomènes », indique le message qui poursuit : La brièveté de mon séjour ne nous a malheureusement pas permis de nous entretenir longuement, mais nos retrouvailles, bientôt en Algérie, nous donneront l’occasion de combler largement cette lacune pour renforcer encore davantage les liens d’amitié et de coopération entre nos deux pays. »

Le message confirme donc la venue, prochainement, en Algérie du roi Juan Carlos Ier. D’ailleurs, dans une déclaration à la presse, le chef du gouvernement espagnol, M.José Luis Rodriguez Zapatero, a indiqué qu’il a évoqué avec M.Bouteflika la prochaine réunion de haut niveau algéro-espagnole qui se tiendra à Alger. C’est en vertu du Traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération, que les deux parties ont décidé, en 2005, de tenir cette réunion bilatérale. Il sera probablement question d’évoquer, outre les relations économiques des deux pays, le problème du Sahara-Occidental.

Le renforcement des relations s’est traduit, faut-il le souligner, par le ballet diplomatique entre Alger et Madrid qui s’est intensifié ces dernières années. Rappelons, dans ce sens, la venue de M.Zapatero en 2004 en Algérie. Celle-ci a été l’occasion d’entretiens intenses et fructueux, axés sur le développement du partenariat d’ensemble, politique et économique, entre l’Algérie et l’Espagne, ainsi que sur l’examen des grandes questions d’actualité régionale et internationale. Economiquement, l’ambition de croissance des deux pays les oblige à explorer toutes les possibilités à même de les aider à atteindre leurs objectifs. Le projet Medgaz, en plus de l’interconnexion électrique entre l’Algérie et l’Espagne se pose, à ce propos, comme prioritaire.

Synthèse de Kahina, algerie-dz.com
D’après l’Expression