ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie et la Turquie coopèrent

 
La Turquie et l’Algérie se disent engagées sur la voie d’une plus grande coopération économique après la signature d’un traité d’amitié entre les deux pays.
mardi 23 mai 2006.

Recep Tayyip Erdogan et sa femme Emine à Alger.Intervenant hier devant des hommes d’affaires turcs et algériens à la résidence Djenane El Mithak en compagnie de plusieurs membres du gouvernement algérien, M. Erdogan a appelé à donner à sa visite dans notre pays « un sens » d’autant plus, a-t-il souligné, que c’est la première visite depuis plus de 20 ans d’un responsable de ce rang.

« Je ne pense pas que cette rencontre servira seulement à un échange de cartes de visite », dira le Premier ministre devant les responsables algériens, notamment le ministre des Finances, Mourad Medelci, ainsi que Abdelhamid Temmar, ministre des Privatisations et de la Promotion des investissements. Erdogan qui rappellera que l’Algérie est le premier partenaire commercial de la Turquie dans toute l’Afrique, dira cependant que cela reste insuffisant et appelle à un développement rapide d’autres opportunités d’affaires au profit des deux pays.

Le Premier ministre se dit très intéressé par les grands chantiers lancés par l’Algérie notamment la réalisation du million de logements prévu dans le programme présidentiel, l’autoroute, les barrages ainsi que les différentes infrastructures urbaines que compte réaliser notre pays. Il expliquera que la Turquie en l’espace de trois années seulement a su se placer sur l’échiquier économique mondial et peut se targuer d’être une force régionale en faisant des avancées considérables dans tous les domaines. Cela, a-t-il ajouté, a valu à la Turquie respect aussi bien en Europe qu’en Amérique.

Synthèse de Ahlem, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran