ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie assiste à la réunion de l’OTAN à Paris

 
L’Algérie est représentée à la session de printemps de l’Assemblée parlementaire de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) par une délégation de l’Assemblée populaire nationale (APN).
samedi 27 mai 2006.

L'Algérie coopère avec l'OTAN dans la lutte contre le terrorisme.Notre pays est représentée à cette rencontre par Messaoud Chihoub, président de la commission des Affaires juridiques et administratives et des libertés, Ahmed Isaad et Abdelkrim Harchaoui, députés à l’APN, le Parlement algérien est devenu officiellement « membre associé méditerranéen » à l’Assemblée parlementaire de l’Otan, lors de sa dernière session tenue du 27 au 31 mai 2005 à Ljubljana, capitale de la Slovénie. Le service de presse de l’AP de l’Otan avait annoncé que, lors de la première réunion plénière, les parlementaires des 26 pays membres de l’Alliance écouteraient des interventions des pays membres et des pays alliés et/ou invités.

Il est important que l’Algérie prenne part à ces débats au moment où la contestation européenne s’élève, stigmatisant au passage le rôle, pas toujours clair, de l’Otan, ses rapports d’allégeance avec les Etats-Unis et ses tentatives de marginaliser, d’un côté, la Russie, et de prendre l’Europe de court, d’un autre côté. Il y a quelques mois, l’état-major de l’armée définissait ses relations avec l’Otan de la sorte : « l’Algérie fonde sa politique de coopération sur l’unité et l’indivisibilité de la sécurité, une approche globale et équilibrée de la sécurité, le dialogue et la concertation pour favoriser le rapprochement entre les peuples et l’instauration de la paix et la stabilité régionale. »

En termes simples, l’Algérie entend bénéficier des grandes expériences mises à portée par l’Otan sans pour autant se démarquer de ses choix stratégiques et traditionnels, tels par exemple ses relations avec la Russie, ses voisins du Maghreb, son aide aux peuples en armes (Sahara occidental et Palestine, notamment) et sa place dans sa triple famille naturelle, arabe, musulmane et africaine. La coopération entre l’Algérie et l’Otan « est dense et diversifiée », et notre pays y apporte « une contribution substantielle en vue de sa promotion en tant qu’instrument actif, à même de contribuer à la réalisation des objectifs de paix, de sécurité et de stabilité en Méditerranée », avait souligné M.Bedjaoui.

Synthèse de Ahlem, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran