ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

39ème Foire internationale d’Alger

 
La 39ème Foire internationale d’Alger qui se déroulera du 1 au 8 juin au Palais des Expositions des Pins Maritimes, s’annonce riche avec la participation de plusieurs groupes étrangers dont pas moins d’une soixantaine d’entreprises allemandes.
dimanche 28 mai 2006.

La Foire d'Alger sera l'occasion de relancer l'investissement allemand en Algérie.C’est du moins ce qu’a affirmé M. Andreas Hergentrother, directeur général de la Chambre algéro-allemande de commerce et d’industrie, rencontré, hier, au siège de la chambre. La Chambre algéro-allemande de commerce et d’industrie sera, à l’occasion, inaugurée officiellement le 1er juin par Mme Dagmar Wöhrl, ministre déléguée au ministère fédéral de l’Économie et de la Technologie, et le ministre du Commerce, M. El-Hachemi Djaâboub. Le directeur général de la Chambre algéro-allemande de commerce et d’industrie estime que le marché algérien devient de plus en plus important pour les entreprises allemandes.

Les échanges commerciaux, en constante augmentation, illustrent ce regain d’intérêt allemand pour le marché algérien. Ce regain d’intérêt se reflète aussi dans les chiffres des investissements allemands en Algérie. Le nombre d’entreprises allemandes implantées en Algérie est passé d’une vingtaine il y a quelques années à plus de cent en 2006. M. Andreas Hergentrother cite Linde Gaz, Henkel, DHL, ZE, Siemens, ZF, Knauf... “Le montant des investissements global avoisine les 350 millions d’euros”, affirme le directeur général de la Chambre algéro-allemande de commerce et d’industrie.

L’installation d’entreprises allemandes en Algérie s’était effectuée sous plusieurs formes, dont la conclusion d’accords de partenariat, la participation dans le capital d’entreprises algériennes proposées à la privatisation, des joint-ventures ou encore des investissements directs étrangers. “Des petites et moyennes entreprises allemandes et des bureaux d’étude, qui s’intéressent au secteur ferroviaire et de la construction”, affirme M. Andreas Hergentrother. Le montant connaîtra certainement une augmentation appréciable si les projets actuellement en négociation, estimés à plus de 200 millions d’euros, sont concrétisés.

Synthèse de Mourad, algerie-dz.com
D’après Liberté