ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La délinquance juvénile en Algérie

 
La délinquance juvénile en Algérie et ses effets sur les familles et les personnes a été l’objet d’un film documentaire projeté par la gendarmerie nationale à l’intention des journalistes.
lundi 29 mai 2006.

La délinquance juvénile touche aussi bien les pays occidentaux que les pays du tiers monde à l'image de l'Algérie.Le documentaire porte sur les enfants en danger moral, sur les faits douloureux de la société vécue par nombre d’enfants dans la rue. Il s’agit du vol, de la prostitution, des fugues, du détachement familial, de l’alcoolisme et des crimes sur ascendants. Ces faits sont largement relatés dans ce film, qui montre une autre face, malheureuse, de l’Algérie.

Selon les indications fournies par la gendarmerie, il a été recensé, en 2005, quelque 3 485 enfants en danger, dont 1 074 filles. Les psychologues, sollicités pour donner leur avis sur le phénomène de la délinquance qui touche nombre d’enfants, s’accordent à dire que c’est un véritable déchirement de la société, provoqué, surtout, par le mal-vivre.

L’on estime, également, que la famille parentale, considérée comme le noyau central du foyer, en est souvent la principale cause. Pis, le phénomène de la délinquance, qui prend de l’ampleur, est à l’origine même de l’augmentation de la criminalité. A titre indicatif, durant les années 2003 et 2004, quelque 11 000 crimes ont été enregistrés, alors que la population délinquante a atteint plus de 2 800 personnes, uniquement en 2005.

Certains spécialistes attribuent une part de la responsabilité aux programmes de la télévision, notamment les chaînes étrangères, qui alimentent les frustrations et les comportements pervers. Dans diverses actions de lutte contre la délinquance juvénile, les services de la Gendarmerie nationale ont toujours joué un rôle de sensibilisation des populations sur les fléaux sociaux.

Synthèse de Rayane, algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant