ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La situation de l’enfant en Algérie est critique

 
En Algérie, beaucoup d’enfants vivent dans des conditions déplorables, selon le président du réseau algérien pour la défense des droits de l’enfant, Arar Abderahmane, qui s’exprimait à la veille de la Journée mondiale de l’enfant.
mercredi 31 mai 2006.

Des petits chinois préparent la journée internationale des enfants.A ce propos, le président regrette le fait que les droits de l’enfant soient méconnus pour ne pas dire ignorés chez nous. Pourtant l’Algérie, rappelle-t-il, a ratifié, en 1992, la convention relative aux droits de l’enfant. M.Arar constate que 14 ans après, la situation demeure toujours la même. « Il est vrai que le cadre juridique existe et garantit une protection à l’enfant, mais les textes ne sont pas appliqués », déplore le président de Nada qui souligne que les droits de l’enfant ne se limitent pas seulement à la scolarisation. Ce dernier a besoin d’être pris en charge sur le plan psychologique et social.

Or, nos enfants sont privés d’activités de loisir telles que le sport, le théâtre qui sont indispensables à l’éducation et à l’épanouissement de l’enfant. Parmi les 13 millions d’enfants que compte l’Algérie, une grande partie vit dans des conditions déplorables. Pire encore, l’enfant algérien est de plus en plus exposé aujourd’hui à tous les phénomènes de la société tels que la drogue et le travail informel. Ce qui explique, poursuit-il, que l’enfant n’est pas bien protégé par la société.

Afin de promouvoir les droits des enfants, le président interpelle les autorités concernées à prendre en charge les enfants et de revoir les centres d’accueil. Il informe que l’association procédera à la mise en place d’un projet d’écoute au profit de l’enfance, baptisé « Je t’écoute ». Ce projet a pour objectif l’amélioration des droits des enfants en Algérie, par la création d’un environnement propice à la promotion des droits des enfants. Il se présente comme une opération pilote, appliquée en premier lieu à la commune d’Alger-Centre, appuyée par un numéro vert fonctionnel à partir du mois de janvier 2007 et qui sera par la suite élargie à tout le territoire national.

Synthèse de Rayane, algerie-dz.com
D’après l’Expression