ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

En Algérie, le désert menace deux millions d’hectares

 
L’Algérie doit lancer un plan national contre la désertification au moment où les spécialistes affirment que pas moins de deux millions d’hectares sont menacés par l’avancée du désert.
mardi 6 juin 2006.

Desertification en AlgérieL’ouverture de la Journée mondiale de l’environnement a été effectuée hier par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, au Palais des Nations. L’Algérie qui abrite cette année la manifestation est considérée comme l’un des pays les plus menacés par la désertification "Près de deux millions d’hectares des terres algériennes sont menacées de désertification", nous a indiqué Khalif Abdelkader, directeur de la lutte contre la désertification auprès du ministre de l’Agriculture.

Les pays d’Afrique sont les plus touchés par la désertification "le nombre de personnes mal nourries a doublé, passant de 100 millions de personnes à la fin des années 60 à 200 millions en 1995", a déclaré le président de la République lors de son discours. Elle a atteint un degré inquiétant, un sixième de la population mondiale et 70% des terres sont affectés. L’ensemble des déserts (soit 40% de la surface planétaire), est menacé de dégradation.

Cela est dû à la fragilité de l’écosystème désertique et à la pression des activités humaines qui se manifeste à travers l’urbanisation. Selon les chiffres avancés par le ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement, Chérif Rahmani, près de 2 millions de personnes habitent ces zones. Ils souffrent de malnutrition, pauvreté et dégradation de leur niveau de vie. Pour y remédier, un plan de lutte devrait être élaboré "la mise en œuvre d’un partenariat international, novateur sincère, fondé sur les principes d’équité, de solidarité et de responsabilité partagées mais différenciées, est l’une des principales préoccupations permanentes de l’Algérie", a indiqué Abdelaziz Bouteflika.

Synthèse de Billal, algerie-dz.com
D’après la Dépêche de Kabylie