ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Bac Algérie 2006 : dès samedi

 
Les épreuves du Bac 2006 en Algérie commenceront dès samedi 10 juin et le ministère de l’éducation annonce le chiffre de 559.476 candidats au baccalauréat inscrits pour la session 2005-2006.
jeudi 8 juin 2006.

Bac 2006 en AlgérieLes candidats scolarisés passeront les épreuves du baccalauréat, quatre jours durant, dans plusieurs filières : sciences naturelles, lettres et sciences humaines, gestion et économie ainsi que lettres et langues étrangères. Les épreuves concerneront également les filières des techniques de comptabilité, sciences exactes, industrie mécanique, bâtiment et travaux publics, génie électrique, chimie, génie civil, génie mécanique et électronique.

S’agissant du nombre de candidats par filière, les sciences naturelles viennent en tête avec 207.703 candidats, soit 37,12% du nombre total des candidats au Bac en Algérie, suivie des lettres et sciences humaines avec 196.969 candidats, représentant un taux de 35,21%. Comparativement donc à la session précédente, un recul du nombre de postulants à cet examen, tant redouté par les élèves, de 10.110 candidats est enregistré, soit un taux de 1,77%. S’agissant des candidats étrangers inscrits aux épreuves du baccalauréat cette année, leur nombre est de 479, alors que la catégorie des handicapés sera présente avec 143 candidats, dont 115 non-voyants et 28 handicapés-moteur.

Aussi, quelque 791 candidats des centres de rééducation passeront les examens du Bac pour lesquels se sont inscrits 19.796 candidats relevant du Centre national de l’enseignement et de la formation à distance, alors que le nombre des candidats issus des écoles privées est de 896. Il faut dire que les résultats de réussite au baccalauréat ont enregistré une tendance à l’amélioration ces dernières années, plus particulièrement depuis la suppression du système de rachat au Bac en Algérie. Une mesure qui a poussé les candidats à intensifier leurs efforts pour décrocher le « visa » pour l’université. Des résultats expliqués également par la dynamique évolution du système éducatif depuis la mise en oeuvre des réformes.

Synthèse de Samir, algerie-dz.com
D’après l’Expression