ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Les écossais prospectent en Algérie

 
A l’occasion de sa visite en Algérie, la délégation de patrons écossais s’est montrée fort intéressée par le marché algérien et a avoué son souhait de construire une université à Alger.
mercredi 14 juin 2006.

Alger, Algérie.L’éducation, la formation, le développement des ressources humaines, les télécommunications sont les vecteurs d’une coopération algéro-écossaise de demain. Du moins, c’est ce qui est mis en avant. Mais les hydrocarbures en semblent marquer l’attrait déterminant. La délégation qui a séjourné à Alger renferme des représentants de 9 compagnies et entreprises décrites comme le fleuron de l’industrie écossaise qui s’est illustrée dans le secteur de l’énergie, le plus actif de Grande-Bretagne.

Les représentants d’entreprises écossaises et de la prestigieuse université James Watt ont souligné que leur présence en Algérie s’est confinée, dans cette première étape, à une prise de contact avec des responsables algériens, notamment ceux de Sonatrach, de Sonelgaz, du secteur des ressources en eau et de l’enseignement supérieur. Des rencontres qui laissent entrevoir, selon les participants à la conférence de presse, de réelles perspectives de coopération dignes d’intérêt.

Les Ecossais ont saisi le besoin de l’Algérie en matière de transfert de savoir-faire et de technologie. Un besoin qui rencontre celui de débouchés dans les pays émergents qui est le leur. Le chef de la délégation, M. Abdel Hadi Fawzi, représentant de la Scottish Development International (SDI), qui parraine ce déplacement, a porté son attention sur cet aspect de transfert de technologie « à ne pas dissocier du développement des ressources humaines », tient-il à préciser.

Et ce n’est pas un hasard si des représentants de trois grands instituts de technologie écossais sont du voyage avec la délégation. Les Ecossais souhaitent ainsi ouvrir une université écossaise à Alger qui enseignera la gestion et la technologie. Le déplacement de la délégation en Algérie est à l’initiative de la SDI, organisme gouvernemental, chargé d’assister les compagnies et les institutions écossaises dans le développement et la réalisation de leurs projets spécialement à l’étranger.

Synthèse de Rayane, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran