ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le Matin de retour en Algérie ?

 
Le Matin pourrait de nouveau réapparaître en Algérie si le pouvoir algérien ne s’y oppose pas, affirme le journaliste Mohamed Benchicou qui s’exprimait quelques heures après sa libération de la prison d’El Harrach.
vendredi 16 juin 2006.

Mohamed Benchicou, Le Matin, Algérie."Il y a la contrainte financière, qui est surmontable, mais il y a surtout la contrainte politique, et si le pouvoir décide de la lever, ce sera un signal que nous allons décoder", a-t-il lancé au cours d’une rencontre avec la presse. "Le Matin", extrêmement critique envers le régime, avait été fermé fin juillet 2004 sur ordre des autorités algériennes.

Cependant, a souligné l’ancien directeur de "Le Matin" -l’un des plus lus en Algérie avant sa fermeture- et auteur du livre sur le président Abdelaziz "Bouteflika : une imposture algérienne", "si "Le Matin" doit reparaître, ce sera toujours dans les mêmes dispositions d’esprit qui l’ont vu naître, car il n’est pas le produit d’une élucubration intellectuelle, mais le prolongement historique d"Alger Républicain"’, organe du Parti communiste algérien, aujourd’hui disparu.

Mohamed Benchicou a par ailleurs affirmé qu’il avait refusé de bénéficier de la grâce présidentielle annoncée début mai pour certains journalistes en Algérie. Il avait été condamné en août 2003 pour "transfert illégal de capitaux et infraction à la réglementation des changes", après la découverte de bons de caisse (reçus de placements financiers) dans ses bagages à l’aéroport d’Alger.

Synthèse de Samir
D’après AP