ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Fran Townsend en Algérie

 
La visite en Algérie de Frances Fragos Townsend, la conseillère du Président Bush pour la Sécurité intérieure, se veut une confirmation de la coopération entre Alger et Washington dans le domaine de la sécurité et de la lutte contre le terrorisme.
lundi 19 juin 2006.

Frances Fragos Townsend en visite en Algérie.La conseillère du Président Bush a été reçue, hier, par le président de la République Abdelaziz Bouteflika au siège de la présidence. A l’issue de l’entretien qui lui a été accordé par le chef de l’Etat, Mme Frances Townsend a indiqué que les discussions qu’elle a eues avec le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, ont porté sur la coopération entre l’Algérie et les Etats-Unis dans le cadre de la lutte antiterroriste.

« Nous avons parlé de la coopération entre l’Algérie et les Etats-Unis relative à la lutte antiterroriste et j’ai eu à transmettre au Président Bouteflika les salutations les plus chaleureuses et les meilleurs voeux du Président Bush », a ajouté Mme Townsend. « Le président (Bouteflika) a été extrêmement aimable et généreux de son temps avec moi », a dit la responsable américaine, précisant qu’elle a eu également une « rencontre absolument exceptionnelle » avec le chef de l’Etat.

La venue de la conseillère du président américain à Alger, intervient à un moment où des tensions sont enregistrées dans plusieurs pays du continent, tels le Soudan et la Somalie avec son voisin éthiopien ou encore le conflit entre les Touaregs avec Bamako, et pour lequel la médiation algérienne a été sollicitée. Mme Townsend qui se rend pour la première en Algérie est licenciée en sciences politiques et en psychologie de l’université américaine, comme elle a obtenu son doctorat en sciences juridiques de l’université de San Diego, en 1984. Elle a été nommée conseillère pour la Sécurité intérieure par le Président Bush, le 28 mai 2004.

Depuis la date de sa nomination en 2004, elle préside le Conseil de Sécurité intérieure et rend compte au Président Bush de tout ce qui touche à la politique de la sécurité intérieure des Etats-Unis d’Amérique et des questions liées à la lutte antiterroriste. La visite de la conseillère de Bush en Algérie entre dans le cadre du renforcement de la coopération sécuritaire entre Alger et Washington, un renforcement qui a vu défiler de nombreux responsables américains versés dans le domaine de la sécurité et la lutte antiterroriste.

Synthèse de Ahlem, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran