ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La colline a des yeux

 
Le film « La colline a des yeux », réalisé par le français Alexandre Aja et produit par Wes Craven, est un film d’horreur qui raconte l’histoire d’une famille américaine traquée par des psychotiques dans le désert, loin de la civilisation.
mardi 20 juin 2006.

La colline a des yeux.C’est un remake du film du même nom réalisé en 1997 par Wes Craven, l’un des maîtres américains du genre à qui l’on doit notamment "La créature du marais", "Les griffes de la nuit" (avec le mort-vivant Freddy aux griffes-lames) ou "Scream". Il a produit ce remake, dont la réalisation a été confiée au jeune cinéaste français Alexandre Aja, qui en a modernisé l’histoire. Le générique du début du film « La colline a des yeux » comporte un avertissement sur les conséquences génétiques des expériences nucléaires et se poursuit par une collection d’images sur ces retombées radioactives et leurs effets néfastes.

Alibi intellectuel aux 103 minutes d’épouvante qui vont suivre, le générique donne donc une première indication au spectateur : dans le désert du Nouveau-Mexique où se situe le film, les méchants qui se cachent dans les collines sont des monstres victimes des retombées des essais nucléaires. Mais les vraies victimes de l’histoire, bien sûr, sont ceux qui vont croiser leur chemin. En l’occurence une famille américaine classique, au grand complet : le père, la mère, leurs trois grands enfants (l’aînée est mariée et jeune maman, la cadette et le benjamin sont des ados), le gendre, la petite-fille encore bébé et les deux chiens, Beauty et Beast. Tout le monde est réuni pour fêter les noces d’argent du couple, dans l’espoir de ressouder un peu les liens de cette famille un peu désunie. Et pour l’occasion, il a été décidé de passer des vacances dans le désert, à bord d’un immense camping-car tracté par un 4x4.

Au moment de faire le plein à la "dernière station-service avant 350 kilomètres" (comme l’indique un panneau), tout le monde est un peu las et les membres de la famille se disputent. Le voyage est long et ces vacances ne sont pas vraiment idylliques. Le pompiste suggère alors un raccourci, à travers les collines, sur des routes non goudronnées, pour gagner deux heures. Le père de famille trouve l’idée intéressante et, pour calmer l’énervement de sa petite troupe qui trouve le temps long, s’engage dans ce raccourci. En fait, vous savez quoi ? Il aurait mieux fait de rester sur la route principale...

"Pour moi, faire un film à Hollywood est un rêve qui se réalise. Avec le genre de films que nous faisons, le fait d’être Français n’a aucune importance. Si vous savez faire peur, vous pouvez le faire dans n’importe quelle langue !", explique Alexandre Aja. « La colline a des yeux » est le troisième film de ce jeune réalisateur de 27 ans et de son coscénariste Grégory Levasseur, après "Furia" en 2000 (avec Stanislas Merhar et Marion Cotillard) et "Haute tension" en 2003 (avec Cécile de France et Maïwenn). Le premier fut un échec, mais le second un succès, notamment au Festival de Toronto en 2004 qui ouvrit aux deux hommes les portes d’Hollywood et attira notamment l’attention de Wes Craven.

Synthèse de Céline
D’après AP