ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

BEF Algérie 2006 : 61,31% de réussite

 
Le taux de réussite à l’examen du BEF en Algérie en 2006 a été de 61,31%, une performance significative à comparer avec le petit 41% enregistré l’année passée.
mardi 20 juin 2006.

BEF Algérie 2006 : 61,31% de réussite.Selon Boumaâraf, chargé de lacommunication au niveau de la tutelle de l’éducation nationale, ce pourcentage représente un nombre de 153.462 candidats reçus dont 62,11%, sont des filles. D’entrée, notre interlocuteur nous fait part de la « satisfaction » des responsables du département de l’éducation nationale par rapport aux résultats enregistrés cette année et qui sont, de son avis, meilleurs que ceux de l’année écoulée où le taux de réussite n’a pas dépassé les 41%.

En outre, M.Boumaâraf ne manquera pas également de mettre en exergue une précision de taille. Celle-cise rapporte au fait que ces résultats obtenus à l’examen du BEF en Algérie ne sont en effet que l’un des paramètres à faire valoir parmi les conditions d’admission de la 9e fondamentale à la première année secondaire. Ainsi, et selon toujours notre interlocuteur de la tutelle de l’éducation nationale,l’équation de passage du niveau fondamental aux classes de l’enseignement secondaire se calcule comme suit : lanote obtenue à l’examen du BEF sera d’abord multipliée par trois et additionnée par la suite à lamoyenne acquise durant l’année 9e AF et le tout sera divisé par quatre.

Et si, à l’issue de cette équation, l’élève concerné par l’admission au lycée n’a pas réuni la moyenne de 10/20, il ne sera pas procédé à une opération de rachat en sa faveur. « Il n’ y aura nullement d’opération de rachat cette année pour définir le nombre des admis aux classes de l’enseignement secondaire », notera sans ambages M.Boumaâraf, en arguant que c’est là l’une des dispositions officielles s’inspirantdes grands axes de la réforme engagée dans le secteur de l‘éducation. Il relèvera en outre le fait que le taux des admissions au cycle secondaire sera « théoriquement » beaucoup plus important que le pourcentage des reçus à l’épreuve de BEF en Algérie.

Synthèse de Rayane, algerie-dz.com
D’après l’Expression