ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La lutte contre le crime organisé en Algérie

 
La lutte contre la grande délinquance et le crime organisé en Algérie a été le thème d’un rencontre organisé par la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), en présence d’experts nationaux et étrangers.
dimanche 25 juin 2006.

La lutte contre le crime organisé en Algérie.Lors de son intervention, le directeur des écoles de police a indiqué que cette rencontre, qui s’inscrit dans l’optique du partenariat entre la DGSN et les polices de pays étrangers, dénote l’ouverture prônée par la DGSN en vue d’améliorer les programmes de formation et les adapter à la nouvelle conjoncture. Tout en rappelant que le crime n’a pas de frontières, le même responsable a fait état de la volonté de la DGSN d’élargir les possibilités de coopération avec les différents partenaires. Les premières opérations de jumelage en Algérie entre les écoles de police de Annaba et de Sidi-Bel-Abbès avec respectivement les écoles françaises de Marseille et de Nîmes, devraient, selon le même intervenant, permettre aux deux corps de police d’échanger leurs expériences en matière de lutte contre la criminalité.

Intervenant sur le thème « nouvelles menaces, nouvelles formations, nouvelles technologies », l’expert français en criminologie Alain Bauer a indiqué que les événements vécus par l’Algérie durant la décennie du terrorisme sont un indicateur qui permet d’analyser ce qui se passe ailleurs. M. Bauer a insisté sur la nécessité de conjuguer les efforts pour faire face aux phénomènes du terrorisme et du crime organisé. « Au moment où le terrorisme et le crime organisé se rencontrent et deviennent de plus en plus menaçants, il va falloir coopérer et conjuguer nos efforts à même de venir à bout de ces deux phénomènes », a-t-il indiqué.

M. Bauer a d’autre part signalé que les organisations terroristes ont changé de nature, devenant peu organisées mais se basant sur des outils très importants. Afin de faire échec aux menaces terroristes et criminelles, l’expert français a appelé à une meilleure coopération entre les services de renseignements des différents pays. S’agissant des nouvelles menaces auxquelles le monde devrait faire face, M. Bauer a fait état de l’apparition de ce qu’il qualifie de micro-terrorisme, très compliqué et agissant sur des territoires relativement flous et qui posent problème. Le même intervenant a, dans ce sens, plaidé pour un traitement radical de ce phénomène, qui implique impérativement les grandes nations occidentales. Le même responsable a mis l’accent sur la nécessité pour les deux polices de travailler ensemble.

Synthèse de Rayane, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran