ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La Banque Extérieure d’Algérie épinglée

 
La Banque Extérieure d’Algérie a été cité au tribunal correctionnel de Bir Mourad Rais par la défense dans l’affaire de détournement de fonds de la Caisse Algéro Kuwaitienne de l’investissement.
mercredi 28 juin 2006.

La Banque Extérieure d'Algérie épinglée.La Défense de la Caisse Algéro Kuwaitienne de l’investissement, qui s’est positionnée en tant que partie civile dans l’affaire de détournement de 30 millions de dollars, l’équivalent de 800 milliards de centimes en dinars, s’est basée sur la nécessité de charger la BEA de toute la responsabilité de ce qui s’est passé car c’est le premier responsable du transfert d’argent à l’étranger. Ajoutant dans le même contexte que l’argent a été déposé dans des banques de la principauté du Luxembourg, qui adopte un système de confidentialité des comptes bancaires très stricte, liant cela à la connaissance de la banque extérieure d’Algérie de ces mesures et en cas de transfert d’argent il ne peut être détenu ou geler leur comptes.

Le représentant de la partie civile a abordé la situation de l’accusé et a affirmé au tribunal que la caisse ne demande aucune sanction seulement de l’obliger à rendre les fonds détournés et estimés selon l’avocat à 10.5 millions de dinars, le même avocat a essayé de dégager le reste des accusés, au nombre de 20, des accusations qui leur sont portées, soulignant que l’ensemble des accusés dans cette affaire ont montré leur bonne volonté et se sont immédiatement rendu, après cette catastrophe, au siège de la caisse pour entreprendre les mesures de remboursement.

Les avocats des accusés se sont pour leur part basés sur le même point et ont attribué une grande part de la responsabilité à la Banque Extérieure d’Algérie, car c’est l’appareil qui est chargé de la surveillance des mouvement des capitaux de l’extérieure à l’intérieure.

Synthèse de Ahlem, algerie-dz.com
D’après El Khabar