ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

BEF Algérie : les moins de 16 ans gardés au CEM

 
Les recalés du BEF Algérie 2006 doivent avoir moins de 16 ans pour avoir une chance d’accéder au lycée en concourant à l’examen du BEM, avec leurs camarades ayant été scolarisés dans le cycle moyen depuis trois ans.
mercredi 28 juin 2006.

BEF Algérie : les moins de 16 ans gardés au CEMDeux solutions ont été retenues par le ministère de l’Education nationale, a indiqué M. Khellaf, chef de cabinet, qui a animé, hier à Alger, une conférence de presse. La première est que tous les élèves âgés de moins de 16 ans repasseront leur examen l’année prochaine, au même titre que ceux de la 4e année moyenne, avec une prise en charge pédagogique particulière. Alors que la deuxième catégorie, c’est-à-dire ceux ayant plus de 16 ans, sera orientée vers la formation professionnelle.

Pour ces élèves, « les portes des centres de formation professionnelle seront ouvertes », a tenu à préciser M. Khellaf. Selon le même responsable, le calcul de la moyenne de passage en première année secondaire s’est fait par l’addition de la note du BEF Algérie multipliée par trois et de la moyenne annuelle obtenue par l’élève, et ce, pour diviser le tout par quatre. Si la moyenne n’atteint pas 10/20, l’élève n’est pas admis. Si le rachat avait été maintenu, le taux de réussite de cette année serait de 70, 24 %, avec un rachat à 9, 5 sur 20, et de 78,46 %, avec un rachat à 9 sur 20.

Les résultats du BEF Algérie session 2006 ont été annoncés officiellement. En termes de chiffres sur les 252 963 candidats qui ont passé leurs examens, 153 080 ont été admis au lycée, soit un taux de réussite de 60,51 %. Sur les 153 080 admis, 48 000 ont obtenu l’examen du BEF avec mention. Sans aucune surprise, ce sont encore les filles qui enregistrent les meilleurs résultats, avec 62,33 %, soit 79 467 lauréates sur les 127 500 filles, contre 58,67 % chez les garçons, soit 73 613 lauréats.

Synthèse de Samir, algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant