ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie investit dans la sécurité maritime

 
Mohamed Maghlaoui a rappellé l’engagement de l’Algérie pour le renforcement de la sécurité maritime, à l’occasion de la cérémonie de sortie de la 38e promotion de l’Institut supérieur maritime (ISM) de Bou Ismaïl.
samedi 8 juillet 2006.

L'Algérie investit dans la sécurité maritime. Au cours de son intervention, le ministre des Transports s’est félicité de la sortie de cette promotion qui compte 83 élèves officiers, dont 19 capitaines au long cours, 8 en poste graduation spécialisée en sécurité maritime, 22 lieutenants mécaniciens de 1re classe et 34 officiers de ports. De part sa position géographique et l’étendue de sa façade maritime, L’Algérie, a indiqué le ministre, est investie d’une “grande responsabilité” dans le domaine de la sécurité maritime et portuaire d’où l’intérêt, a-t-il dit, de “développer des formations spécialisées adaptées au contexte international”.

Pour ce faire, a-t-il ajouté, “notre pays a inscrit d’importants projets dans le cadre du plan quinquennal (2005-2009) pour développer et moderniser les ports, mettre en place un système de gestion intégrée de la sécurité et la sûreté maritime et renforcer les capacités d’intervention en mer”. Maghlaoui s’est également félicité de la coopération de l’Algérie avec le Japon qui a offert à l’ISM un simulateur, ainsi qu’avec d’autres pays comme la France, le Canada, la Corée du Sud et même l’Union européenne, qui ont contribué au perfectionnement et à la mise à niveau de l’encadrement en matière de sécurité et d’inspection des navires.

Évoquant la formation à l’échelle africaine, M. Maghlaoui a salué le regain d’intérêt de certains pays amis qui ont fait de l’ISM un centre régional de formation compte tenu de la qualité de sa formation et ses potentialités humaines et matérielles. Avant de présider la cérémonie de remise de diplômes et cadeaux aux majors de promotion, le ministre des Transports a inauguré quatre simulateurs, dont un offert pour l’Algérie par l’Agence japonaise de coopération internationale alors que les trois autres ont été acquis par l’ISM pour une valeur de 88 000 dollars.

Synthèse de Rayane, algerie-dz.com
D’après Liberté