ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Interpellation en Algérie de 164 clandestins

 
Cent soixante-quatre ressortissants étrangers en situation irrégulière ont été interpellés en Algérie entre samedi et mercredi dans les wilayas (départements) d’Illizi (1.600km au sud d’Alger), d’Oran (400km à l’ouest d’Alger), de Ghardaïa (500km au sud d’Alger) et de Tamanrasset (2.000km au sud d’Alger), a annoncé la gendarmerie dans deux communiqués diffusés mercredi et jeudi.
vendredi 7 mai 2004.

Le commandement de la gendarmerie précise que la compagnie territoriale de Djanet, dans la wilaya d’Illizi, a interpellé mercredi 91 ressortissants africains de différentes nationalités pour immigration clandestine. Ces étrangers ont été placés au centre de transit de Djanet, en attendant d’être présentés devant le procureur de la république.

De son côté, la brigade de Bir-el-Djir, dans la wilaya d’Oran, a interpellé lundi un ressortissant malien en situation irrégulière. Présenté mardi devant le procureur de la république de Seddikia, il a été écroué. La brigade de gendarmerie de Tamanrasset a de son côté interpellé lors lundi d’une patrouille quatre Nigérians dépourvus de toutes pièces d’identité au lieu-dit "Sersouf". Dans la même wilaya, dimanche, 16 Africains de plusieurs nationalités avaient été interpellés au lieu dit "Azarzi" pour le même motif, et huit autres au lieu-dit "Aknif". Dans la wilaya de Ghardaïa, la brigade de Beni Yezguene a intercepté le même jour 22 Maliens qui s’étaient introduits illégalement en territoire algérien. Samedi, 20 Africains de différentes nationalités entrés clandestinement en Algérie ont été arrêtés au lieu dit "Tihagouine" dans la wilaya de Tamanrasset. Le même jour, la brigade Tin-Zaoutine, à la frontière avec le Mali, a interpellé deux Maliens en situation irrégulière. A chaque fois, ces ressortissants étrangers en situation irrégulière ont été remis, sur instruction du procureur de la République territorialement compétent, à la police en vue de leur refoulement.

source : AP