ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’aéroport de Béjaïa sera-t-il fermé ?

 
La décision sur la fermeture ou non de l’aéroport de Béjaïa sera annoncée dimanche, selon Rachid Fatmi, wali de Béjaïa, qui affirme avoir sollicité l’arbitrage et l’avis du directeur général de l’EGSA et de celui des infrastructures portuaires.
jeudi 27 juillet 2006.

L'aéroport de Béjaïa sera-t-il fermé ?. Après avoir été ajournée au mois d’octobre prochain, la fermeture de cet aéroport vient d’être remise au goût du jour par une commission dépêchée discrètement, selon les termes de quelques élus, le 24 juillet dernier et qui a conclu à la fermeture illico presto de cette infrastructure au trafic aérien. Pour rappel, la première déclaration du wali de Béjaïa et ce, dès les premiers instants de la première annonce de fermeture de cet aéroport, a été, selon la cellule de communication, de “préserver avant tout la sécurité des citoyens de Béjaïa. Mieux, entamer au plus vite les travaux que de tergiverser avec le risque d’accident que nul ne pourra envisager”, a-t-il notamment précisé. Et l’éventuelle fermeture, dans l’immédiat, de l’aéroport Soummam de Béjaïa continue à préoccuper aussi bien la population de la région que les élus à l’APW de Béjaïa.

Cette assemblée, qui a suspendu sa session ordinaire d’avant-hier en guise de protestation contre cette décision de la commission ministérielle des travaux publics, vient de charger sa commission d’aménagement du territoire à mener une contre-expertise. Une commission pilotée par un expert en BTP et du domaine foncier, en l’occurrence M. Amghar Amar. “Nous allons solliciter le bureau d’études saeti pour une contre-expertise. C’est un bureau d’études qualifié en la matière”, nous signale notre interlocuteur qui précise au passage qu’il y a des étapes de contrôle de la piste à respecter. “C’est un appareil de contrôle des infrastructures de base qu’on utilise pour subir des charges à des pistes”, explique-t-il.

Après cette étape, il faut un contrôle planimétrique. “La vue planimétrique, profil en long et profil en travers, est précédé d’un nivellement de la piste suivant son plan”, avoue M. Amghar qui soutient que la commission des travaux publiques n’a fait qu’un constat visuel et que le bureau d’études de Sétif n’a pas usé de moyens matériels adéquats dans son expertise. D’où sa remise en cause pas les élus de l’APW. “S’il y a réellement danger, il sera signalé en premier lieu par les commandants de bord et les pilotes”. Et jusqu’à hier, les deux compagnies aériennes Air Algérie et Aigle Azur continuaient à desservir l’aéroport Soummam de Béjaïa. “Nous n’avons reçu aucune note de fermeture de cet aéroport de la part de notre ministre”, a déclaré hier le directeur des transports de la wilaya de Béjaïa.

Synthèse de Mourad, algerie-dz.com
D’après Liberté