ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La canicule en Algérie

 
La canicule s’est installée en Algérie, où conjuguée à la forte humidité dans certaines wilayas à l’instar d’Alger, a rendu la chaleur insupportable pour beaucoup d’algériens, et plus particulièrement, les personnes âgées.
samedi 29 juillet 2006.

Canicule en Algérie Ce week-end, de Tébessa à Maghnia, d’Alger à Tamanrasset, les habitants ont eu l’impression d’être dans une fournaise. Un soleil de plomb et cette sensation d’étouffer. Des difficultés de respiration, transpiration à profusion, bouche sèche, besoin impérieux de se désaltérer, insomnie. La température semble plus clémente sur les régions côtières d’Algérie avec 31 à 33 degrés Celsius, ce qui, d’après les services de la météorologie ne dépasse pas la normale saisonnière pour cette période. Mais ce qui donne cette impression de forte et étouffante chaleur dans les régions du littoral, c’est le taux élevé d’humidité.

Le cas se présente notamment dans la région du Centre, où les services de la météo ont enregistré un taux d’humidité de 58% à Alger durant les journées de jeudi et vendredi, alors que la température oscillait entre 21° et 32° et atteint un pic de 33°, selon le bulletin météo. Dans la capitale de l’Ouest, le thermomètre a affiché 33°, température qui restera sur ce niveau, à un degré près, jusqu’à mardi prochain, d’après les prévisions météo. Même si sur la côte ouest le temps était moins humide avec un taux de 26%. La région Est de l’Algérie, quant à elle, enregistre une plus forte vague caniculaire depuis quelques jours, avec des températures avant-hier jusqu’à 38° à Constantine, à Tébessa et à El-Tarf. Une chaleur suffocante qui risque de durer plusieurs jours encore avec très probablement une tendance à la hausse en début d’août.

Dans les Hauts-Plateaux, à l’instar de Tiaret, une vague de chaleur infernale sévit durant cette période avec une montée spectaculaire du mercure jusqu’à 38 degrés Celsius. Au Sud de l’Algérie, c’est l’enfer ! Avec des chaleurs entre 47° (hier à Tindouf) et 49° (à Bordj Badji El-Mokhtar). Difficile de rester dans son élément dans cette atmosphère. Il est connu que l’augmentation excessive de la température met en difficulté, et même en danger parfois, l’organisme humain. C’est pourquoi les praticiens n’arrêtent pas de mettre en garde contre les effets de la canicule sur la santé, recommandant des mesures préventives pour protéger la frange la plus vulnérable, notamment les personnes âgées, les enfants et les malades chroniques. « Toute canicule expose l’organisme à un danger certain : celui de la déshydratation, avec tous les désordres physiologiques que cela entraîne », indique un médecin, précisant que ces désordres peuvent aboutir à une atteinte des organes vitaux comme le cerveau, le coeur et le foie.

Synthèse de Kahina, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran