ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Algérie : Coupures d’életricité dans le centre

 
Plusieurs wilayas du centre de l’Algérie, notamment Alger et Boumerdès, ont subi des coupures d’électricité suite au sabotage d’un pylône haute tension de la Sonelgaz.
mercredi 9 août 2006.

Algérie : Coupures d'életricité dans le centre. Dans la capitale, cette « coupure » n’a duré dans certains endroits qu’environ une heure, touchant même les quartiers les plus huppés d’Alger, à l’image de Hydra, El Biar et Ben Aknoun. Par contre, dans la wilaya de Boumerdès, notamment les localités limitrophes d’Alger, l’électricité était interrompue depuis les premières heures de la matinée et n’a été rétablie que vers 14 heures, attestent des habitants de la région.

Au niveau de la wilaya de Tipaza, le chef-lieu n’a connu aucune perturbation au moment où le côté Est, plus précisément depuis la localité de Fouka, distante de 30 km de la ville de Tipaza, le courant a été interrompu en plusieurs endroits. C’est du moins ce qu’affirment des sources au niveau de cette wilaya. Toutes nos tentatives de joindre hier les responsables de Sonelgaz ont été vaines. Toutefois, dans un communiqué repris par l’APS, les services de la compagnie nationale d’électricité ont expliqué que ces « perturbations » sont dues à un incident technique survenu sur une ligne à haute tension.

La Sonelgaz rassure cependant que « la situation devrait être totalement rétablie dans les prochaines heures et que des équipes de Sonelgaz sont à pied d’oeuvre dès le déclenchement de l’incident ». L’origine de cet « incident » qui a quasiment paralysé le centre de l’Algérie hier, particulièrement la wilaya de Boumerdès et la côte Est d’Alger, n’avait pas encore été décelée par la compagnie nationale qui a tenu à souligner dans le même communiqué que « les causes de cet incident sont en cours d’identification par les services spécialisés de la filiale Sonelgaz Transport Electricité (GRTE) ».

Cependant, d’après des sources fiables, nous avons appris que cet « incident » qui a provoqué la « coupure » est dû au sabotage d’un pylône électrique de haute tension par un groupe terroriste au niveau de la localité de Helaymia, au sud de la ville de Boudouaou, à une dizaine de km environ de Boumerdès. Selon d’autres sources, les techniciens de la Sonelgaz, en se rendant sur les lieux pour procéder à la réparation des câbles de haute tension pour rétablir le courant, ont été surpris par la déflagration d’un engin explosif enfoui sous terre à proximité du pylône saboté. Trois policiers qui accompagnaient les techniciens de Sonelgaz auraient été blessés par l’explosion.

Synthèse de Ahlem, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran