ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Algérie-Chine : Gaïd Salah à Pékin

 
La coopération militaire entre l’Algérie et la Chine devrait être au coeur de la visite à Pékin du Général de corps d’armée, Chef d’Etat Major de l’Armée Populaire Nationale, Ahmed Gaïd.
lundi 14 août 2006.

Algérie-Chine : Gaïd Salah à Pékin. Selon un communiqué du ministère de la Défense nationale, cette visite s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations d’amitié et de coopération entre l’Armée de libération de Chine et l’Armée nationale populaire. Le séjour de Gaïd Salah, à Pékin, permettra aussi aux deux parties d’examiner les questions d’intérêt commun, ajoute le même communiqué. La visite du général de corps d’armée, Gaïd Salah, à Pékin, intervient dans un contexte particulier marqué par un accroissement de la coopération bilatérale, notamment dans son volet économique. Elle répond aussi au souhait des responsables des deux pays, de donner plus d’impulsion à la coopération entre les deux pays et les deux armées.

La visite d’Etat, effectuée par le président Bouteflika en Chine en octobre 2000, avait permis de resserrer davantage les liens d’amitié et de coopération bilatérale pour les hisser au niveau des potentialités de l’Algérie et de la Chine. C’est d’ailleurs ce qui explique l’intense activité, ces derniers temps sur l’axe Alger-Pékin, marquée essentiellement par la récente visite de travail du ministre de l’Energie et des Mines, Chakib Khelil, en Chine. Une visite qui a permis à la délégation algérienne de discuter, avec les responsables chinois, de plusieurs dossiers, notamment ceux liés aux mines, à la pétrochimie et aux échanges d’opportunités d’affaires entre les entreprises algériennes et chinoises. Cette activité a été aussi à l’origine de la signature d’un accord aérien bilatéral dans le domaine des transports.

Le premier accord du genre, entre les deux pays, qui ouvre la possibilité d’établir des liaisons directes. Comparativement à d’autres domaines de coopération, notamment économique, technique et d’énergie... qui connaissent une nette « embellie », la coopération militaire, même si elle est jugée historique, semble en decà des ambitions des responsables des deux pays, puisque cette coopération se limite, pour l’heure, à la formation. Lors d’un débat, organisé dernièrement par le journal arabophone Es-Moustaqbal à l’occasion du cinquantenaire des relations africo-chinoises, l’ambassadeur de Chine, M. Wang Wang Chang, a indiqué que la coopération entre l’Algérie et la Chine s’est accrue depuis quelques années dans certains secteurs, notamment ceux du bâtiment et des télécommunications.

Synthèse de Mourad, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran