ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Air Algérie : les boîtes noires retrouvées

 
Les boîtes noires de l’avion-cargo d’Air Algérie qui s’est écrasé en Italie ont été retrouvées, ce qui devrait accélérer l’enquête sur les causes exactes du crash qui a coûté la vie à trois membres de l’équipage.
mercredi 16 août 2006.

Air Algérie : les boîtes noires retrouvées. Les services de secours italiens ont également réussi à dégager les corps des trois membres d’équipage, à savoir Mohamed Abdou, commandant de bord, Mohamed Tayeb Bederina, le copilote, ainsi que Mustapha Kadid, le mécanicien navigant. Les autorités algériennes, nous informe-t-on au ministère des Transports, ont pris toutes les dispositions pour rapatrier les trois dépouilles.

Par ailleurs, après les deux représentants d’Air Algérie dépêchés en Italie le jour même du crash, c’était au tour, hier, du ministère des Transports d’envoyer un représentant de l’aviation civile algérienne et d’experts travaillant pour le compte de VERITAL, la société chargée de la maintenance et du contrôle technique des avions d’Air Algérie. Le ministère des Transports a déclaré, dans un communiqué diffusé hier, qu’il a « pris toutes les dispositions nécessaires pour participer, et ce, conformément à la réglementation internationale en vigueur, au déroulement de l’enquête engagée par l’aviation civile italienne ».

Pour l’heure, les autorités algériennes se sont refusées à faire tout commentaire sur la cause du crash de l’avion-cargo. Néanmoins, des sources proches de la commission dépêchée par notre pays en Italie nous ont suggéré, d’après les premiers éléments de l’enquête, que le crash est semble-t-il dû aux mauvaises conditions climatiques. La foudre aurait touché de plein fouet l’un des moteurs, ce qui aurait provoqué le déséquilibre de l’avion qui a perdu sa puissance pour enfin piquer du nez pour s’écraser au sol. En tout état de cause, la perte des trois membres d’équipage de l’avion-cargo de la compagnie nationale Air Algérie a suscité beaucoup d’affliction parmi les pilotes algériens qui ont observé spontanément, avant-hier, un arrêt de travail, ce qui a provoqué une véritable panique au sein de la direction de la compagnie aérienne qui a, dans un communiqué, qualifié ce « débrayage » du personnel navigant « d’arrêt intempestif ».

Synthèse de Mourad, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran