ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Hécatombe en Algérie : 69 morts en une semaine

 
Les routes d’Algérie continuent de faire de nombreuses victimes et d’après la Gendarmerie nationale, 69 personnes ont trouvé la mort dans les accidents de la route alors que pas moins 1060 blessés ont été recensé durant la semaine passée.
jeudi 17 août 2006.

Hécatombe en Algérie : 69 morts en une semaine. Dans un document rendu public, hier, par le commandement de la Gendarmerie nationale, il est fait état du dénombrement, au courant de la même période, de quelque 539 accidents de la route en Algérie. Comparativement aux précédentes données du genre, ces nouvelles statistiques établies par les éléments de la gendarmerie font ressortir une hausse « légère » aussi bien en termes de morts et de blessés enregistrés que du nombre des accidents ayant causé la perte de vies humaines.La plupart de ces accidents ont eu lieu sur les tronçons routiers et autoroutiers aux abords des grandes villes, sinon les cités que l’on pourrait qualifier de grandes métropoles du pays.

En ce sens, soulignons qu’au courant de la semaine écoulée, quelque 37 accidents sont survenus à Sétif, capitale des Hauts-Plateaux, 27 à Oran et 26 à Alger. N’empêche que la wilaya d’Algérie où le « terrorisme routier » a le plus sévi, n’est autre que celle de Bouira où pas moins de huit morts et près d’une quarantaine de blessés ont été enregistrés au cours de ces sept derniers jours. De ce fait, il semble plausible de dire que la RN5 de passage via le territoire de Bouira est l’une des voies de circulation les plus dangereuses et les plus redoutables en raison de la multiplication des accidents recensés par les brigades de la Gendarmerie nationale.

L’on croit savoir au sujet de la wilaya de Bouira que c’est l’étroitesse de la RN5 ne pouvant plus supporter la densité du trafic, notamment des poids lourds empruntant cet itinéraire lors de leur va-et-vient incessant. Ainsi, la mise en service dans les meilleurs délais de l’autoroute Est-Ouest, ce projet grandiose de passage par 32 wilayas du nord de l’Algérie dont celle de Bouira, permettra assurément de mieux fluidifier le mouvement de la circulation et, par ricochet, de réduire le taux d’accidents de la route. En outre, et parmi les raisons essentielles ayant causé la mort des 69 personnes en une semaine, la Gendarmerie nationale a mis en exergue, une fois de plus, les dépassements dangereux, l’excès de vitesse, le non-respect de la priorité, la conduite en état d’ivresse sont autant de facteurs qui n’ont pas manqué d’accroître le nombre d’accidents recensés au cours de la semaine écoulée.

Synthèse de Samir, algerie-dz.com
D’après l’Expression