ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La politique sociale de l’Algérie est un échec

 
La politique sociale de l’Algérie serait un échec selon le chef du mouvement de la société pour la paix (MSP), Aboudjerra Soltani, qui s’exprimait lors d’une rencontre à Boumerdès, à 50 km d’Alger.
mardi 22 août 2006.

La politique sociale de l'Algérie est un échec. A la faveur de l’ouverture des travaux de la 6e université d’été du parti, le chef de file du MSP est longuement revenu sur les questions sensibles qui touchent directement le citoyen. En outre, l’agression israélienne contre le Liban a également figuré dans son discours. Dans le chapitre relatif à la gestion de la politique sociale en Algérie, M. Aboudjerra Soltani estime que celle-ci est un échec sur toute la ligue, évoquant, dans ce cadre, le pouvoir d’achat des masses laborieuses qui ne cesse de se dégrader, d’année en année, « malgré la bonne santé financière dont jouit notre Etat ».

Sur le plan de la situation sécuritaire en Algérie, l’orateur a plaidé pour une levée de l’état d’urgence, du moment, a-t-il relevé, que « la stabilité dans nos villes reprend son cours normal et que les propos des responsables de la sécurité nationale sont optimistes ». « Il n’y a pas lieu de maintenir l’état d’urgence en Algérie », a-t-il indiqué à ce sujet. Concernant la question de la possibilité d’une abrogation des délais fixés par le projet de la charte, M. Soltani dira que son mouvement est contre la prolongation de la date du 31 août.

Néanmoins, il a indiqué que « la porte reste ouverte aux retardataires », en référence aux terroristes qui sont encore dans le maquis. « Notre mouvement a payé un lourd tribut, lors de la tragédie noire vécue par l’Algérie, et nous avons perdu près de 500 militants cadres du MSP et cela n’est pas rien », a-t-il souligné. Abordant le thème de la révision de la constitution, le chef du MSP a précisé que son mouvement n’a rien encore reçu d’officiel dans ce cadre et que ce qui a été annoncé par les responsables des autres partis dans ce domaine n’engagent que leurs institutions.

Synthèse de Ahlem, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran