ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Algérie : 724 agressions sexuelles en 7 mois

 
Le nombre d’agressions sexuelles en Algérie reste largement sous-estimé du fait que le sujet reste tabou dans la société algérienne qui préfère le plus souvent passer sous silence les affaires d’inceste.
mardi 22 août 2006.

Algérie : 724 agressions sexuelles en 7 mois. Le bilan de la Gendarmerie nationale établi pour les sept premiers mois de l’année en cours est bien là pour rappeler cette triste et amère réalité qui concerne les femmes et les mineurs dans la plupart des cas. Pas moins de 724 affaires ont été traitées entre crimes et délits perpétrés sur le territoire national qui ont mené à l’arrestation de 833 personnes, contre 861 personnes en 2005 et 904 autres en 2004. Cette légère baisse ne signifie nullement une diminution du phénomène qui à son tableau affiche 724 victimes. Un chiffre bien loin de la réalité et ce, pour plusieurs motifs.

Dans le bilan communiqué hier par la Gendarmerie nationale, il est fait état de 113 viols ou tentatives de viol et 116 personnes arrêtées en Algérie. Un lot, et non des moindres parmi lequel figure une femme. Plus grave encore, l’attentat à la pudeur ou tentative avec ou sans violence sur personne mineure trône, tristement, avec 305 affaires traitées. Autrement 305 victimes qui viennent s’ajouter aux cas d’inceste entre parents de ligne descendante ou ascendante ou encore l’inceste entre parâtre ou marâtre et le descendant de l’autre conjoint. On enregistre, également, des chiffres tout aussi inquiétants sur les viols ou tentatives de viol sur des mineurs avec 93 cas et 176 actes contraires à la décence.

L’insécurité et la délinquance aussi bien dans les maisons que dans les rues semblent prendre des proportions qui méritent toute l’attention des pouvoirs publics. Sur le registre des violences dans l’ensemble des wilayas d’Algérie, la Gendarmerie nationale fait ressortir toute l’horreur perpétrée à l’encontre des citoyens en avançant le chiffre alarmant de 4 601 mineurs victimes de violences criminelles. L’année 2006 n’est pas encore bouclée et déjà on compte 2 751 infractions pour coups et blessures volontaires avec arme blanche avec 178 cas recensés à l’encontre de mineurs. On relève aussi 113 meurtres qui englobent 9 mineurs, ainsi que 24 enlèvements dont 15 mineurs et 214 menaces avec armes auxquels s’ajoutent 12 cas sur mineur. 8 000 cas de violence contre les femmes ont été enregistrés durant l’année 2005 comme attesté par les données chiffrées aussi bien de la police que de la gendarmerie. Cela se passe de tout commentaire.

Synthèse de Mourad, algerie-dz.com
D’après Liberté