ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Offensive de l’armée en Kabylie

 
La traque des terroristes en Kabylie et plusieurs autres wilayas du nord de l’Algérie continue avec l’offensive lancée par les unités antiterroristes de l’armée nationale dont la mission est d’éradiquer les sanguinaires du GSPC.
jeudi 24 août 2006.

Offensive de l'armée en Kabylie. Poursuivant leur traque dans les massifs montagneux de Jijel faisant jonction avec les frontières administratives de Skikda où est terré un groupe d’irréductibles composé, selon les évaluations des services de sécurité, d’une trentaine d’éléments, les forces spéciales viennent de localiser la position de 25 terroristes du côté d’Annaba. L’opération concerne un important périmètre allant, selon des sources bien informées, de Djenan El Bey de Seraïdi jusqu’au maquis de Djebel Edough, et de Aïn Barbar jusqu’aux frontières des wilayas d’Annaba et Skikda. Cette région, bien que nettoyée à plusieurs reprises, continue d’être infectée par les sanguinaires du sinistre Abou El Abbès.

Le groupe, a-t-on appris par les mêmes sources, s’apprête à commettre des attentats terroristes contre les éléments de l’ANP. Cette information a été révélée par un élément du Gspc qui s’est récemment rendu aux services de la lutte antisubversive à Annaba. Ce même élément aurait, également, fait des révélations précieuses aux militaires sur les positions des irréductibles et l’emplacement de plusieurs bombes artisanales que les services de sécurité ont pu détruire grâce aux brigades canines.

Dans leur lutte antisubversive, les éléments de l’ANP, qui progressent vers les antres des terroristes, ont fait intervenir les forces héliportées pour bombarder les caches susceptibles de constituer des abris pour les sanguinaires. A l’heure où nous mettons sous presse, aucun bilan n’a été établi, de même pour l’offensive menée dans les monts de Jilel et à l’ouest de Skikda. Néanmoins, on croit savoir que c’est une question de temps, ont estimé nos sources. Par ailleurs, et dans les maquis de Sidi Ali Bounab, l’opération qui se poursuit depuis le début du mois d’août, s’est soldée, jusque-là, par l’élimination de cinq terroristes et la capture de trois autres et a été lourdement intensifiée.

Des sources concordantes ont confié que le groupe, terré dans cette région connue pour ses nombreuses caches, s’est scindé en groupuscules, pour pouvoir agir et même fuir le dispositif sécuritaire dressé par l’ANP. Les mêmes sources indiquent que les grandes offensives, déclenchées à travers le territoire national, notamment à Bouira, Boumerdès où 200 terroristes y activent encore, Tizi Ouzou, Annaba, Skikda, Blida, Relizane et par prévention, étendues à Batna, Khenchela et Tébessa, sont une préparation à l’après-31 août, date d’expiration du délai relatif à l’application de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale, accordé aux renégats pour se rendre. Les mêmes sources indiquent que c’est le dernier quart d’heure de la bataille antiterroriste.

Synthèse de Souad, algerie-dz.com
D’après l’Expression