ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’investissement dans le tourisme redémarre en Algérie

 
L’investissement dans le secteur du tourisme en Algérie serait sur la bonne voie si l’on croit les chiffres avancés par le ministre du tourisme, Noureddine Moussa, qui avance le chiffre de 800 demandes d’investissements dans le secteur touristique à travers le terriroire national.
samedi 26 août 2006.

L'investissement dans le tourisme redémarre en Algérie. Le ministre a, par ailleurs, estimé que le foncier touristique, dont il a relevé le caractère sensible, doit être occupé de la manière la plus adéquate possible. S’agissant de la qualité des projets, M. Moussa a affirmé que son département n’accepterait pas n’importe quel projet. Le ministre a également qualifié les projets de réalisation de complexes touristiques en Algérie de projets structurant qui peuvent avoir des influences, à la fois sur l’architecture et l’environnement des régions touristiques ciblées ainsi que sur l’emploi, les réseaux routiers, le transport, etc.

A propos d’investisseurs étrangers, M. Moussa a indiqué que deux entreprises du Golfe ont formulé des demandes d’investissement dans le secteur de l’hôtellerie en Algérie. Il s’agit d’une entreprise émiratie qui a proposé la réalisation d’un projet touristique d’une capacité d’accueil de 20.000 lits sur la plage Colonel Abbès, et d’une entreprise saoudienne qui est engagée sur deux projets, dans la zone d’expansion touristique de Zéralda, d’une capacité d’accueil de 5.000 lits.

Tout en réitérant les conditions auxquelles doit se conformer tout investisseur, notamment la nécessité d’adapter ces projets touristiques à l’environnement et à la culture algérienne, M. Moussa a souligné que les démarches pour la réalisation de projets d’envergure, nécessitent des délais de maturation et de réflexion assez longs. Le ministre a rappelé à l’occasion l’engagement de son département à mettre à la disposition des investisseurs tous les moyens nécessaires pour les accompagner dans la réalisation de leurs projets en Algérie. Estimant que le tourisme est une activité qui ne dépend pas d’un seul secteur, le ministre a lancé un appel à l’implication directe de la société civile et des autorités locales dans la promotion du secteur.

Synthèse de Rayane, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran