ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Les Etats-Unis reconnaissent le rôle de l’Algérie

 
L’occident qui se méfiait de l’Algérie des années 90, refusant même de lui livrer certains équipements nécessaires pour la lutte antiterroriste, se voit reconnue comme modèle dans la lutte contre ce fléau après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis.
dimanche 10 septembre 2006.

Les Etats-Unis reconnaissent le rôle de l'Algérie Ignorée, presque bannie pendant des années pour ce qui était considéré comme étant un “conflit interne”, voire une “guerre civile”, l’Algérie est passée du stade de quasi-paria à celui d’un état qui lutte contre l’Internationale islamiste et le terrorisme international. Elle est passée du ban au concert des nations. La tragédie nationale, au-delà des malheurs internes, est de fait devenue une référence.

La coopération judiciaire a connu une envolée depuis le 11 septembre 2001. Durant les années 1990, les magistrats algériens s’étaient quasiment retrouvés face à un mur dès qu’il s’agissait de procédures d’extradition d’Algériens ayant trouvé refuge à l’étranger. Certains revendiquant à partir des capitales étrangères les attentats qui se faisaient en Algérie. Échaudées par les attentats de New York, la majorité des capitales occidentales ont revu leur logique de partenariat avec Alger en la matière. Les conventions de coopération juridique et judiciaire, ainsi que les accords d’extradition se sont multipliés, que ce soit avec les états européens tels que la France, l’Italie, l’Espagne, les états arabes ou africains. Le dernier accord d’extradition paraphé a été celui avec la Grande-Bretagne en juillet dernier.

Alger avait démontré, bien avant la date tragique du 11 septembre 2001, toute sa disponibilité à collaborer dans ce domaine. L’ANP ayant initié une coopération directe avec les principales armées et leurs services de renseignement dans le monde. Cette coopération est passée à un niveau supérieur après les évènements de New York principalement en matière de renseignement et d’échange d’informations. L’expertise algérienne, tirée d’une expérience nationale douloureuse, et que les services de sécurité ont menée seuls, est devenue une “référence” pour des états tels que les USA, l’Espagne ou la Grande-Bretagne. L’Algérie est d’ailleurs prise avec beaucoup de sérieux par les experts. L’implication de l’Algérie dans la lutte globale contre le terrorisme a de plus largement participé à démontrer cette expertise, notamment en ce qui concerne la lutte antiterroriste nationale, mais également la parfaite connaissance des rouages et des ramifications internationales du terrorisme, que ce soit en Europe, en Afghanistan ou ailleurs.

Synthèse de Samir, algerie-dz.com
D’après Liberté