ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Etats-Unis et Algérie : Un partenariat fort

 
Le sous-secrétaire d’état américain chargé du Proche-Orient, William J. Burns, a réaffirmé "l’importance" qu’attachent les Etats-Unis à leurs "relations exceptionnelles" avec l’Algérie, à l’occasion d’une visite de quelques heures jeudi à Alger.
vendredi 14 mai 2004.

A l’issue de sa rencontre avec le président algérien Abdelaziz Bouteflika, il a expliqué que ces entretiens avaient été "excellents".

Il lui a transmis un message de félicitations pour sa réélection, de la part du président George W. Bush. "Cette élection a constitué une étape importante et positive sur la voie de la démocratie", a-t-il souligné. Selon William Burns, l’Algérie et les Etats-Unis "ont un partenariat fort" dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, partenariat qui "va être renforcé à l’avenir". En outre, il existe de "grandes possibilités pour renforcer les relations économiques entre les deux pays", a estimé le sécrétaire d’Etat adjoint, ajoutant que "nous oeuvrerons certainement à réaliser cet objectif", car "l’Algérie est engagée sur la voie des réformes et de l’ouverture". Les questions régionales, liées au Maghreb, à l’Irak et au Proche-Orient, ont également été abordées au cours de l’entretien. A propos du conflit du Sahara Occidental, le responsable américain a affirmé que "les Etats-Unis ne cherchent à imposer aucune solution aux différentes parties". Le président américain "encourage les dirigeants algériens et marocains à se réunir et se mettre ensemble à l’oeuvre pour édifier le grand Maghreb, une meilleure coopération et une compréhension encore plus grande".

George W. Bush "encourage également à travailler de concert avec l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations-Unies, James Baker, pour la recherche d’une solution politique, qui va dans le sens de l’intérêt de tous", a-t-il ajouté.

source : AP