ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Kabylie : une vingtaine de terroristes éliminés à Béjaïa

 
L’offensive de l’armée dans les monts de Béjaïa en Kabylie s’est soldée par l’élimination de près d’une vingtaine de terroristes islamistes, selon des sources sécuritaires.
mardi 12 septembre 2006.

Kabylie : une vingtaine de terroristes éliminés à Béjaïa. Ces mêmes sources, qui ne sont pas en mesure de donner plus de détails, ont cependant confirmé que l’opération de ratissage de Béjaïa dans l’est de la Kabylie, pour laquelle l’ANP a mobilisé de gros moyens humains et matériels, est supervisée par le général Saïd Bey, celui-là même dirigerait directement la stratégie militaire sur le terrain, comme ce fut le cas lors de l’opération qui avait ciblé, en 2004, le groupe du Gspc dirigé par le tristement célèbre Nabil Sahraoui abattu ainsi que plusieurs de ses acolytes dans cette même opération.

Les mêmes sources ont indiqué que les groupes d’irréductibles actuellement encerclés dans les lieux cités plus haut, sont étrangers à la région de Béjaïa. En effet, selon toute vraisemblance, la plupart seraient originaires de la région de Jijel. Ils auraient échappé au dispositif sécuritaire dressé depuis la mi-juillet sur les massifs montagneux de Jijel. Ces éléments, dont le nombre ne nous a pas été dévoilé, faisaient partie d’un groupe composé d’une trentaine de terroristes dont une vingtaine avait déposé les armes la semaine dernière, comme nous l’avons signalé dans l’une de nos précédentes éditions.

Des sources concordantes, chargées également de la lutte antisubversive, ont indiqué que le groupe terré dans la forêt de l’Edough, wilaya d’Annaba, aurait été repéré. Rappelons, que les services de sécurités chargés de la lutte antiterroriste, sont depuis deux mois à pied d’oeuvre à travers tout le territoire national, particulièrement là où se concentre l’activité terroriste, tels que Skikda, Jijel, Annaba, Béjaïa, Tizi Ouzou, Sétif, Boumerdès, Bouira et Blida. On apprend également que des pourparlers par le biais de familles des terroristes, sont actuellement en cours, à Jijel et Tizi Ouzou.

Synthèse de Billal, algerie-dz.com
D’après l’Expression