ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Juan Carlos bientôt en Algérie

 
Le roi Juan Carlos d’Espagne sera en visite en Algérie prochainement à l’invitation du président algérien, Abdelaziz Bouteflika.
jeudi 14 septembre 2006.

Juan Carlos bientôt en Algérie. Le président de la République, M.Abdelaziz Bouteflika a adressé un message au roi d’Espagne. Tout en lui exprimant ses voeux de santé et de bonheur, M.Bouteflika affirmera : « Votre prochaine visite en Algérie nous offrira l’opportunité de poursuivre ensemble le renforcement des liens d’amitié et de coopération entre nos deux pays ». Il convient de rappeler qu’au mois de mai dernier, le président de la République, M.Abdelaziz Bouteflika a été l’hôte, à Séville, d’un dîner offert par le roi d’Espagne, M.Juan Carlos, aux chefs d’Etat et de gouvernement venus assister à l’inauguration de l’exposition « Ibn Khaldoun, la Méditerranée au XIVème siècle : essor et déclin des empires ».

Dans un message de remerciements au roi d’Espagne, Abdelaziz Bouteflika avait déjà évoqué, à l’époque, une éventuelle rencontre entre les deux hommes. « La brièveté de mon séjour ne nous a malheureusement pas permis de nous entretenir longuement, mais nos retrouvailles, bientôt en Algérie, nous donneront l’occasion de combler largement cette lacune pour renforcer encore davantage les liens d’amitié et de coopération entre nos deux pays », indique le chef de l’Etat. En marge de la même réunion, le président du gouvernement espagnol, M.Jose Luis Zapatero, avait indiqué avoir abordé avec M.Bouteflika, la prochaine réunion de haut niveau qui se tiendra prochainement à Alger.

Il s’agirait, à en croire des sources sûres, de la réunion de la grande commission mixte algéro-espagnole qui sera ponctuée par la tenue d’un forum d’affaires auquel prendraient part plusieurs hommes d’affaires espagnols et algériens. Au chapitre des échanges commerciaux, il convient de noter que l’Espagne est le troisième partenaire de l’Algérie au cours du mois dernier, avec un volume de 428 millions de dollars. Il est donc clair que les deux pays feront en sorte que soient explorées toutes les possibilités d’investissement. Le projet Medgaz, en plus de l’interconnexion électrique entre les deux pays se pose, à ce propos, comme prioritaire.

Synthèse de Samir, algerie-dz.com
D’après l’Expression