ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Nouvelles wilayas en Algérie

 
Le prochain découpage administratif en Algérie devrait voir l’arrivée de nouvelles wilayas déléguées nées des grandes dairas, selon le ministre de l’intérieur, Yazid Zerhouni.
samedi 16 septembre 2006.

Nouvelles wilayas en Algérie. En réponse à une question orale d’un député, le ministre de l’Intérieur a annoncé que le projet de nouveau découpage administratif sera bientôt au Conseil de gouvernement et que les nouvelles « wilayas déléguées » seront constituées en Algérie sur la base de critères d’éloignement géographique, de densité de la population, du nombre de communes et enfin un critère plus directement politique dit de souveraineté. A la faveur des exemples choisis pour illustrer la pertinence des critères choisis, certaines de ces nouvelles « wilayas déléguées » sont déjà connues.

C’est le cas par exemple d’Aïn Salah dont l’éloignement du chef-lieu de wilaya de plus de 700 km explique aisément le critère territorial. L’exemple est cependant trop « évident » et ne permet pas de dire à partir de quelle distance on considère que le critère de l’éloignement est suffisant pour justifier la création d’une wilaya déléguée. Mais si l’on reste dans l’ordre de grandeur cité, cela signifie clairement que les nouvelles « wilayas déléguées », créées au nom du critère de l’éloignement géographique du chef-lieu, seront strictement limitées au sud du pays. C’est-là, effectivement, où les distances sont significatives.

Au nord de l’Algérie, ce sera plutôt la densité de la population et le nombre des communes qui joueront dans la création de ces wilayas déléguées. Alger, Constantine et Oran sont « inévitablement concernées » mais aussi Annaba, Sétif, Batna peuvent se prévaloir de ce critère de densité de la population. Le ministre a relevé que certaines daïras comptent plus d’un million d’habitants alors que la moyenne se situe entre 400.000 et 500.000 habitants. Pour le nombre de communes, Médéa et Béjaïa, citées en exemple, savent qu’elles auront une « wilaya déléguée ».

Synthèse de Samir, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran