ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Fortes intempéries en Algérie

 
Les fortes pluies qui se sont abattues sur l’Algérie, notamment à l’intérieur du pays, ont provoqué le décès d’une douzaine de personnes et d’importants dégâts matetiels.
samedi 16 septembre 2006.

Fortes intempéries en Algérie. Le plus lourd bilan a été enregistré à M’sila avec cinq morts et onze blessés. Deux jeunes sœurs âgées de 18 et 20 ans ont été emportées par les eaux d’un oued (Bouhamadou), dans la commune de Souamaâ à 25 km du chef-lieu de la wilaya de M’sila. Et trois autres victimes, deux jeunes hommes âgés de 23 et 31 ans et une petite fille de 4 ans ont trouvé la mort suite à un accident de la circulation sur la RN40 reliant M’sila à Batna. Plus de 11 blessés ont été secourus dont un dans un état grave, évacué d’urgence au CHU de Sétif.

Des automobilistes coincés dans leurs véhicules ont été dégagés à proximité de la rivière de Bou Saâda. Selon les agriculteurs, des centaines d’hectares de terres cultivées ont été inondés et saccagés par la grêle. Les autorités ont maintenu l’état d’urgence en vigueur depuis quelques jours, dans toutes les régions de la wilaya, ’lune des plus pauvres d’Algérie. D’après les autorités locales, plusieurs routes ont été coupées. À Souk-Ahras, deux frères âgés de 9 et 8 ans ont été emportés par la crue du oued El-Mallaha dans la commune de Zouabi. L’un d’eux a été repêché et l’autre est porté disparu.

Deux autres personnes ont été tuées et une autre grièvement blessé, suite à l’effondrement d’une cage d’escalier d’un immeuble situé à la cité Les Frères Saker, au centre-ville de Skikda, à l’est de l’Algérie. Cependant, ce drame n’a pas été sans conséquence. Hier, les habitants de la cité ont investi la rue et ont bloqué la route menant aux allées, principal axe routier de la ville. À l’adresse du chef de cabinet du wali de Skikda, qui était sur les lieux, ils ont décrié l’inertie des services de l’APC et de l’OPGI, face à l’état de dégradation des immeubles. Mais l’arrivée des deux dépouilles a vite fait de disperser la foule. Toutefois, les contestataires ont promis de revenir à la charge, après les funérailles.

La situation est, pour le moins qu’on puisse dire.... explosive. À Sétif, dans la daïra de Hammam Sokhna, près de 84 habitations ont été sérieusement endommagées par les eaux, dont le niveau a atteint un mètre, selon les responsables de la Protection civile de la wilaya de Sétif, notamment dans la commune de Tella, sans pour autant causer de morts, ni de blessés. Par ailleurs, une dizaine de maraîchages ont, également, été endommagés. Une commission de wilaya a été installée. Du côté de Laghouat, les perturbations météorologiques ont commencé mercredi soir et ont provoqué des inondations dans les maisons et les différents commerces et des administrations de la ville. 4 maisons ont été effondrées sans qu’on déplore de victimes.

Synthèse de Mourad, algerie-dz.com
D’après Liberté