ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Débat en Algérie sur le week-end universel

 
Le thème du retour du week-end universel en Algérie et ses conséquences sur l’économie nationale a até abordé lors d’une rencontre-débat organisée mercredi soir à l’hôtel El-Aurassi, par le Forum des chefs d’entreprises (FCE).
samedi 7 octobre 2006.

Retour du week-end universel en Algérie ? Pour l’animateur du débat, M. Benabdesselam, le retour au week-end « universel » est une « nécessité économique » étant donné « l’impact tout à fait négatif » de l’actuel repos hebdomadaire. Le président du FCE, M. Omar Ramdane, explique que les pays qui, comme l’Algérie, adoptent encore le jeudi-vendredi (J/V) « sont minoritaires dans le monde arabe ». Ainsi, 5 pays adoptent le samedi-dimanche (S/D), 7 ont un « week-end universel aménagé » (vendredi-samedi) et 7 autres (Algérie, Libye, Soudan...) en sont encore au J/V.

Dans son intervention introductive au débat, Omar Ramdane estime que l’Islam « n’interdit pas de travailler le vendredi ». « C’est, certes, la journée de la grande prière, mais on peut vaquer à ses occupations avant et après avoir accompli ce devoir religieux », ajoute-t-il en suggérant de « libérer les gens entre 12 h et 14 h 30 chaque vendredi ». Pour O. Ramdane, le week-end actuel « constitue un anachronisme préjudiciable pour l’entreprise algérienne ». « Il est absurde, dit-il, d’avoir uniquement 3 jours de contacts économiques avec l’espace européen ».

Mais en matière d’impact sur l’économie nationale, le président du FCE avoue ne pas avoir de chiffres. « On ne sait pas, mais c’est sûr qu’il y a préjudice sur l’économie ». Lui-même doute de la pertinence de certaines « études » qui font état de « pertes annuelles » de l’économie algérienne de l’ordre de « 700 à 800 millions de dollars » à cause du week-end actuel, ou des prévisions de gains de « 1 à 2 points de croissance » si l’Algérie passait au week-end universel. Omar Ramdane se dit en tout cas favorable au retour au week-end universel (samedi/dimanche) et non pas à une « demi-mesure » qui consiste à adopter le vendredi-samedi.

Synthèse de Kahina, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran