ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Djamel Debbouze indésirable en Algérie

 
Le visa pour l’Algérie qu’avait demandé Djamel Debbouze en prévision de son déplacement à Alger pour la promotion du film événement "Indigènes" de Rachid Bouchareb, a été refusé, une décision que beaucoup d’algériens ne comprennent pas et confirme une fois de plus, que l’amateurisme de nos dirigeants est toujours d’actualité.
lundi 9 octobre 2006.

Djamel Debbouze indésirable en Algérie Mais pourquoi s’acharne-t-on autant sur Djamel Debbouze ? Une question amplement légitime, quand on voit la déception de tous ces gens dont l’intérêt grandissant de voir cet acteur en Algérie, a été palpable et bien réelle. Aussi, coproducteur du film Indigènes, Debbouze s’est vu refuser le visa alors qu’il s’apprêtait à venir faire la promotion de ce film qui met des Algériens à l’honneur. Paradoxal, non ?

Tout le monde sait que la raison de ce refus serait plutôt l‘oeuvre de certains « sous-fifres » qui ridiculisent l’Algérie et qui n’ont rien à voir de loin ou de près avec la culture. Mais comment peut-on réellement admettre cette idée d’empêcher une personne franco-marocaine de ne pas être attachée à son pays d’origine, à savoir le Maroc. Est-ce donc un véritable péché, par conséquent, la version marocaine relative au conflit du Sahara occidental. Si du moins la raison maintes fois invoquée. Tout le monde connaît de plus le caractère caustique de la langue de Debbouze et son sens de l’humour légendaire et combien même ce serait sa position qui tranche avec d’autres, ne dit-on pas dans ce cas qu’accepter l’opinion d’autrui est le fondement de la démocratie.

Alors, quelle mouche donc a piqué ces donneurs de leçon en voulant s’ériger en « maître » et « d’exclure » et « punir » Djamel Debbouze du terroir algérien. Pour un sursaut d’égarement, si supposé en est un ? Ils n’ont en réalité fait qu’accroître la frustration d’un public fan, ici en Algérie, qui lui, par contre, a l’intelligence de passer au-delà de ces considérations politisantes, pour ne voir qu’un homme au talent confirmé, ici et de l‘autre côté de la Méditerranée, qui a joué et continue à jouer un rôle important dans la revalorisation de l’image des Maghrébins en France et notamment de notre communauté immigrée reconsidérée grâce à ce film : Indigènes.

Synthèse de Kahina, algerie-dz.com
D’après l’Expression