ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie lutte contre le blanchiment d’argent

 
L’Algérie qui ambitionne d’adhérer à l’OMC se doit de renforcer la lutte contre le blanchiment d’argent et assurer une plus grande surveillance par les organismes financiers spécialisés, des transferts de fonds suspects.
lundi 9 octobre 2006.

L'Algérie lutte contre le blanchiment d'argent Les mesures mises en place par le gouvernement entrent dans le cadre des engagements internationaux de l’Algérie autour de la lutte contre le blanchiment d’argent et la surveillance de toutes les transactions financières, surtout après la création d’institutions spécialisées à l’instar du Conseil Algérien de la cellule de traitement du renseignement financier qui travaille en coordination avec plusieurs organismes internationaux autour du blanchiment d’argent.

Ces nouvelles mesures interviennent pour réguler les opérations de transfert et éviter quelconques dépassements ou violations de la loi sur le change surtout dans les secteurs des services, l’Algérie est obligée, conformément à la loi sur l’investissement, de transférer les devises de ce secteur aux compagnies étrangères activant en Algérie.

Cette loi intervient après l’adoption de la loi de prévention du blanchiment d’argent en février 2005 et la législation de la Banque d’Algérie en décembre 2005, promulguée par le Conseil du Crédit et de la Monnaie concernant le contrôle et le suivi qui inclue toutes les banques et les institutions financières du pays.

Synthèse de Kahina, algerie-dz.com
D’après El Khabar