ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie et le Maroc menacés par les criquets pèlerins

 
L’Algérie et le Maroc, pays limitrophes de la Mauritanie où de nombreuses zones infestées au nord-ouest de Nouakchott ont été recensés, seraient menacés par les criquets pèlerins, selon l’Agence des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO).
samedi 14 octobre 2006.

L'Algérie et le Maroc menacés par les criquets pèlerins L’agence basée à Rome a souligné qu’elle a alerté les centres anti-acridiens nationaux d’Algérie, du Mali, de Mauritanie, du Maroc et du Sénégal pour faire face à une menace potentielle de cette espèce en Afrique de l’Ouest et du Nord. Selon l’agence FAO, ces nouvelles invasions proviennent probablement de reproductions non détectées qui auraient eu lieu au cours des deux derniers mois en Mauritanie ou, peut-être, dans les zones adjacentes du nord-ouest du Mali.

M. Alexandre Miller, sous-directeur général de la FAO chargé du département de l’agriculture, a proposé de faire recours, à cette occasion, à une nouvelle méthode de lutte contre le criquet pèlerin qui utilise “un champignon naturel, appelé Metarhizium anisopliae”. Ce dernier infecte les larves de telle manière à les arrêter de se nourrir et de mourir en une à trois semaines.

Rappelons qu’en 2004, une recrudescence du criquet pèlerin, l’une des plus terribles invasions depuis quinze ans, a infesté et ravagé des millions d’hectares de terres agricoles et de pâturages. Près de cent millions de dollars ont été dépensés pour lutter contre ce fléau. Au mois d’octobre de la même année, dix pays d’Afrique de l’Ouest et du Nord étaient affectés, dont l’Algérie, le Burkina Faso, le Cap-Vert, le Mali, le Maroc, et la Mauritanie.

Synthèse de Ahlem, algerie-dz.com
D’après Liberté