ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Nouveau massacre en Algérie

 
La commune de Ben Allel, dans la wilaya de Aïn Defla au nord de l’Algérie, a été endeuillé suite à l’assassinat de huit gardes communaux victimes d’un guet-apens tendu par un groupe d’une vingtaine de lâches terroristes.
mardi 17 octobre 2006.

En effet, dimanche, juste après l’appel à la rupture du jeûne, onze gardes communaux du poste d’observation situé au douar Hafsaoui, à 5 km à l’est de Ben Allal, commune située à 9 km à l’ouest de Miliana, le chef-lieu de daïra, se sont regroupés, tout près de leur poste, pour accomplir ensemble la prière du Maghreb. C’est ce moment que choisit un groupe terroriste composé d’une vingtaine d’éléments, selon certaines sources, pour les attaquer, les criblant de balles dans le dos. Huit parmi les onze gardes communaux, décèdent.

Les trois autres ont pu échapper au guet-apens, ripostant aux tirs des terroristes. Les assaillants se sont emparés des armes des huit victimes, et ont tenté de récupérer les autres armes. Mais le tir des trois autres gardes communaux qui ont pris position pour riposter et l’intervention des forces de l’ANP à partir de Ben Allal ont obligé le groupe terroriste à battre en retraite. Le poste comprend en fait quatorze éléments de la garde communale. Trois d’entre eux avaient quitté le poste peu avant la rupture du jeûne pour aller chercher leurs repas dans leurs domiciles respectifs, a-t-on appris, sur place.

Synthèse de Bilal, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran