ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie veut moderniser ses villages

 
Moderniser 3000 villages d’Algérie et soutenir le pouvoir d’achat de leurs habitants sont parmis les grands chantiers dévoilés par le ministre délégué chargé du Développement rural, M. Rachid Benaïssa, qui a présenté les détails du système d’aide au développement rural (SADR), au siège du ministère des Finances.
mardi 17 octobre 2006.

L'Algérie veut moderniser ses villages Benaïssa a déclaré, à l’ouverture de la réunion, que le programme en question poursuit l’objectif stratégique de l’amélioration des conditions de vie des populations rurales, en ciblant prioritairement les catégories les plus vulnérables, vivant dans la précarité. Le ministre des Finances, M. Mourad Medelci, initialement annoncé, a été représenté par son secrétaire général, M. Miloud Boutaba, à cette rencontre à laquelle ont pris part les DPAT des 48 wilayas d’Algérie, ainsi que les membres de la Commission nationale du développement rural.

Il semble que le principal souci des organisateurs de la réunion de coordination est de se prémunir contre les conséquences de dysfonctionnement dans la mise en oeuvre du programme du développement rural qui a besoin de l’harmonisation des approches, souligne-t-on. Notamment en matière de financement des projets. Le système d’aide au développement rural fait état de la modernisation de 3.000 villages et k’sour d’Algérie où les projets à ériger doivent être en harmonie avec les besoins de la population concernée. Le ministre a indiqué qu’il s’agit là d’une orientation précise du président de la République.

La deuxième action répond au besoin de mettre en harmonie les différents dispositifs au niveau des wilayas alors que la troisième action va se développer sur la préservation des ressources naturelles, l’émergence des spécificités de chaque région et la protection du patrimoine. Selon Benaïssa, « une politique de développement rural se construit sur le long terme avec une approche intégrée pour une évolution qualitative des conditions de vie des citoyens ». Le lancement du programme de développement rural en Algérie est inspiré de la situation de la population algérienne dont 13 millions vivent dans les espaces ruraux, soit 42% de la population totale.

Synthèse de Billal, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran