ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La Palestine sollicite le soutien de l’Algérie

 
La Palestine qui sollicite le soutien de l’Algérie, traverse une crise sans précédent, marquée par de graves difficultés financières et des affrontements entre les militants du Hamas et du Fatah.
vendredi 20 octobre 2006.

La Palestine sollicite le soutien de l'Algérie L’aide sollicitée par l’Autorité palestinienne auprès d’Alger vise à desserrer l’étau sur le peuple palestinien dont les divergences entre les mouvements Fatah et Hamas accentuent la difficulté d’arranger la rude situation. La sollicitation de l’aide internationale en général et algérienne en particulier intervient en vue de faire « face à ces circonstances difficiles », est-il souligné dans le message transmis par Mahmoud Abbas au président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Cette demande a été formulée mardi auprès du chef de l’Etat algérien qui recevait l’envoyé spécial du président palestinien Mahmoud Abbas.

Cet envoyé spécial et membre du comité central du mouvement Fatah, Ahmed Qoreï en l’occurrence, a été reçu par le président Bouteflika en présence du ministre du Travail et de la Sécurité sociale, Tayeb Louh, et de l’ambassadeur de Palestine à Alger. La missive du président Abbas rappelle que le peuple palestinien croupit « sous un blocus financier et économique sans précédent, doublé d’une agression israélienne permanente visant la terre, l’homme et les symboles sacrés ». Dans son message, le président palestinien relève « les derniers développements du dialogue inter-palestinien et les efforts sans cesse consentis pour parvenir à la formation d’un gouvernement palestinien capable de trouver une issue à la crise » palestinienne accentuée notamment « par l’arrivée du Hamas à la tête du gouvernement ».

Début septembre dernier, et à partir de Stockholm, la communauté internationale s’était engagée à verser 500 millions de dollars d’aide à la Palestine afin d’éviter l’aggravation de la crise humanitaire qui y sévit. Dans le cas de la Palestine, et pour le compte de la décennie écoulée, l’Algérie a été un des principaux donateurs étrangers avec respectivement l’Union européenne, les Etats-Unis, la Suède, l’Arabie saoudite, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la Norvège, la Banque mondiale, le Japon et la France. Il n’y a pas longtemps, l’Algérie a fait un don de 52 millions de dollars, versés sur les comptes de la présidence palestinienne. Avant cela, et dans le cadre de la Ligue arabe essentiellement, l’Algérie a versé dès les premières semaines ayant suivi l’arrivée du Hamas à la tête du gouvernement quelque 35 millions de dollars aux Palestiniens.

Synthèse de Billal, algerie-dz.com
D’après la Tribune